Boire de l’alcool pendant ses règles

Peut-être avez-vous déjà expérimenté les conséquences néfastes de la consommation d’alcool sur votre organisme et votre humeur pendant vos règles. Eh bien, d’après une étude publiée dans le British Medical Journal datant de 2018, les boissons alcoolisées auraient un effet aggravant sur le syndrome prémenstruel, ou SPM. Blooming, votre marque de culottes menstruelles favorites, vous propose de faire la lumière sur ces informations. Pourquoi faut-il éviter de boire de l’alcool pendant ses règles ? Explications.

 


Boire de l’alcool pendant ses règles pourrait aggraver le SPM


Des chercheurs de l’université de Southampton au Royaume-Uni et de Saint-Jacques de Compostelle en Espagne ont mis en évidence les effets de la consommation d’alcool sur le syndrome prémenstruel, un phénomène bien connu des personnes menstruées. D’après cette étude, il semblerait que boire de l’alcool pendant ses règles entraîne l’aggravation des symptômes du SPM.


Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel ?


Pour rappel, le syndrome prémenstruel est un ensemble de symptômes qui surviennent avant les règles et peuvent même perdurer pendant les premiers jours des menstruations. Les symptômes qui caractérisent le SPM sont :


  • les maux de tête,
  • les crampes au niveau du bas-ventre,
  • l’hypersensibilité de la poitrine,
  • les douleurs musculaires, articulaires et dans le bas du dos,
  • les difficultés d’endormissement,
  • les bouffées de chaleur,
  • la diarrhée ou la constipation,
  • une certaine fragilité émotionnelle (irritabilité, sautes d’humeur, tristesse, anxiété, stress), etc.

Ce sont les bouleversements hormonaux ayant lieu pendant les règles qui occasionnent le syndrome prémenstruel. Cependant, d’autres facteurs encore méconnus sont à l’origine du SPM. Aujourd’hui, il est difficile, voire impossible d’affirmer avec certitude pourquoi certaines personnes menstruées souffrent d’un syndrome prémenstruel très important.


Les chiffres de l’étude anglo-espagnole 


L’étude réalisée par les chercheurs britanniques et espagnols a montré que 2 cas de SPM sur 10 en Europe pouvaient être liés à la consommation d’alcool. D’après Sciences et Avenir, qui relaie les résultats de l’étude, « la consommation d'alcool était associée à un risque accru de SPM de 45%, atteignant 79% chez les grosses buveuses. » En Europe, 21% des cas de syndrome prémenstruel seraient associés à la consommation de boissons alcoolisées, contre 11% des cas dans le monde.


Quels sont les effets de l’alcool sur l’organisme pendant les règles ?


Toujours d’après l’étude anglo-espagnole publiée en 2018, boire de l’alcool pendant ses règles aurait un effet sur la production des hormones pendant les menstruations. En outre, la consommation de produits alcoolisés peut impacter la production d’autres molécules, et notamment la sérotonine (l’hormone du bonheur) ou le GABA. Ces deux neurotransmetteurs ont pour mission d’apaiser l’hyperactivité cérébrale. En d’autres termes, la consommation d’alcool pendant les règles peut augmenter le stress et la fragilité émotionnelle.


Quelle alimentation adopter pendant les règles pour soulager le SPM ?


L’alimentation pendant les règles peut participer à réduire le syndrome prémenstruel et à se sentir mieux. Blooming vous propose de découvrir les aliments à privilégier et ceux à bannir.


Les aliments à privilégier pendant les règles


  • Les aliments riches en oméga 3 comme l’huile de colza ou les poissons gras.
  • Les aliments contenant un taux de magnésium important : les amandes par exemple.
  • Les aliments riches en fibres si vous souffrez de constipation ou, à l’inverse, les féculents si vous souffrez de diarrhées pendant vos règles.

Les aliments à éviter pendant les règles


Boire de l’alcool pendant ses règles est vivement déconseillé. Mais d’autres aliments doivent être évités pendant cette période :


  • Les aliments et boissons excitantes comme le thé ou le café.
  • Les produits trop sucrés, qui sont pro-inflammatoires.