Charge mentale des femmes : manuel de survie

La charge mentale de la femme est un concept qui ne date pas d’hier. Mais c’est l’illustratrice Emma qui a participé à sa popularisation en 2017, dans la bande dessinée Un autre regard. La charge mentale, c’est en quelque sorte le syndrome de la femme  hétérosexuelle en couple, épuisée par ses responsabilités domestiques et professionnelles. Vous vous reconnaissez dans cette description ? Alors, il est temps d’agir ! Blooming, la marque de culottes de règles, vous propose un manuel de survie pour les femmes qui subissent au quotidien la charge mentale.


La charge mentale de la femme : qu’est-ce que c’est ?


D’après Nicole Brais, chercheuse de l’Université Laval de Québec, la charge mentale de la femme est « ce travail de gestion, d'organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectifs la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence. »


La charge mentale se caractérise par le fait de devoir penser aux tâches ménagères même lorsque l’on est au travail, dans un environnement totalement différent de l’environnement domestique. 😫


Dans le chapitre intitulé « Fallait demander » de la bande dessinée Un autre regard, Emma illustre les responsabilités domestiques et professionnelles d’une femme hétérosexuelle en couple, et les difficultés rencontrées au quotidien.


On peut y voir, entre autres, un couple recevant des amis pour un dîner. Alors que l’homme boit un verre en compagnie des invités, la femme donner à manger aux enfants tout en préparant le repas des adultes. Alors que la casserole déborde, la femme se plaint de devoir tout faire toute seule. L’homme lui répond alors «  Mais, fallait demander ! ».


Les symptômes de la charge mentale 


La charge mentale chez la femme se traduit par de très nombreux symptômes. Vous avez l’impression de manquer de temps, de tout devoir faire dans la précipitation ? Vous êtes sans arrêt débordée et ne savez plus où donner de la tête ? Vous ne parvenez jamais à arriver au bout de votre to-do list et culpabilisez, car vous ne parvenez pas à tout faire ?


via GIPHY

 


Dites stop ! Le savez-vous ? La charge mentale peut mener n’importe quelle femme au burn-out. Pour éviter que cela n’arrive, vous devez prendre les choses en main.


Les recommandations de Blooming pour se débarrasser de la charge mentale


Lorsque vous êtes au travail, vous avez tendance à penser à la liste des courses. Il vous est même arrivé de commander de nouveaux vêtements à votre enfant lors d’une réunion. Quand vous regardez un film ou une série, vous pensez au repas du lendemain ou à la kermesse de votre aîné.


La charge mentale de la femme, c’est l’omniprésence des pensées concernant l’organisation de la maison. Vous vous êtes reconnue dans la bande dessinée « Fallait demander » ? Vous souffrez des symptômes que nous avons évoqués précédemment ? Dans ce cas, il est grand temps de prendre le taureau par les cornes ! Voici nos conseils, pour combattre la charge mentale.

 

1. La prise de conscience, une étape essentielle


Eh oui, la toute première étape pour vaincre la charge mentale chez la femme, c’est d’en prendre conscience. Pour cela, plusieurs solutions peuvent être envisagées. La première, c’est de réaliser une « did list », c’est-à-dire une liste de tout ce que vous avez accompli en une journée :


  • Préparer le petit déjeuner des enfants
  • Emmener les enfants à l’école
  • Passer récupérer les vêtements au pressing
  • Participer à une réunion
  • Terminer le dossier X
  • Faire les courses en ligne
  • Aider votre collègue à avancer sur un projet
  • Récupérer les enfants à l’école
  • Déposer l’aîné au judo…

Attention : cette « did list » peut vous causer un choc. En effet, vous allez être surprise (voire carrément effarée) de toutes les tâches que vous accomplissez dans votre journée. Il s’agit d’une bonne solution pour prendre conscience de votre charge mentale.


L’autre option, c’est de réaliser le test proposé par le docteur Aurélia Schneider, disponible sur le site du webzine Psychologies.com. Ce test a pour but d’évaluer votre charge mentale et ainsi, d’envisager les mesures nécessaires pour alléger votre quotidien.


2. Éradiquer les préjugés


Aux origines de la société patriarcale, les hommes travaillaient pour subvenir aux besoins de la famille, alors que les femmes restaient à la maison pour s’occuper du foyer, des enfants et organiser la vie quotidienne. Soupirs. 💀


Or, depuis l’émancipation des femmes et le fait que chacune d’entre elles aspire à une carrière professionnelle, l’organisation et la gestion du foyer reposent toujours sur leurs épaules ! En outre, comme le rappelle Emma dans Un autre regard, les oeuvres artistiques et médiatiques mettent généralement en avant l’homme-héros, partant vivre des aventures (et sauver le monde !), laissant la femme endosser le rôle de mère et de gestionnaire de la maison.


La 2e étape qui vous aidera à vous débarrasser de votre charge mentale consiste à déconstruire vos habitudes. Mais attention, cela ne sera pas facile ! Il faut bien l’avouer, même les plus féministes d’entre nous ont eu des difficultés à se débarrasser de la vision de l’homme au travail, et la femme à la maison.


Mais alors, comment se débarrasser de ces préjugés ? Tout simplement en admettant que si vous pouvez le faire, votre conjoint peut le faire également.


3. En parler avec votre partenaire


Parler de sa charge mentale à votre partenaire est indispensable pour vous en débarrasser. Cette conversation doit effectivement mener à la mise en place d’une toute nouvelle organisation dans la maison.


Mais alors, comment faire pour éviter que cette conversation de la plus haute importance ne se transforme en conflit ? Là encore, Blooming a quelques astuces pour vous.


Dans un premier temps, évitez le ton accusateur. Il est préférable d’évoquer ce que vous ressentez, afin de susciter de l’empathie chez votre partenaire. Ne lui faites pas de reproches. Il est inutile de l’accuser ou de le juger. N’importe qui aurait tendance à se braquer !


Gardez votre calme, il ne s’agit pas de faire le procès de votre conjoint, mais d’oeuvrer pour apporter de l’harmonie dans votre couple.


4. Déléguer… pour de vrai ! 


Notre tout dernier conseil est le suivant : apprenez à déléguer ! Vous devez laisser l’autre penser à une tâche et la faire, du début à la fin.


Eh non, demander à votre compagnon de faire la vaisselle ou de lancer une lessive n’est pas déléguer !