Comment calculer son cycle menstruel ?

Le corps de la femme se prépare chaque mois à accueillir une grossesse, et quand celle-ci ne survient pas, voit revenir ses règles. Cela s’appelle le cycle menstruel. Il dure vingt-huit jours en moyenne. Pour certaines femmes, la durée du cycle est plus courte, ou plus longue, pour d’autres les cycles sont irréguliers. Que ce soit pour favoriser ou prévenir une grossesse, ou simplement anticiper les réactions de notre corps pour mieux les accueillir, comment calculer son cycle menstruel ?

Quatre phases à connaître pour comprendre le calcul du cycle menstruel

Le cycle menstruel est composé de quatre phases distinctes, au cours desquelles le corps de la femme subit des variations hormonales entraînant des modifications de son fonctionnement. Afin de mieux comprendre dans un second temps comment calculer son cycle menstruel, il est opportun de rappeler, et expliquer, le déroulement de ces quatre phases.

Les règles : Le cycle féminin se répétant tant que l’on est fertile, c’est-à-dire jusqu’à la ménopause, il n’y a pas à proprement parler de début ou de fin. C’est comme l’œuf et la poule, lequel des deux est arrivé le premier pour générer l’autre, le débat est infini! 😆 Nous prendrons donc comme signe début de cycle le premier jour des règles. Les règles durent de trois à sept jours. Pourquoi surviennent-elles ? L’ovule produit lors de l’ovulation n’ayant pas été fécondé se dissout, ce qui provoque le détachement puis l’écoulement de la couche superficielle de la paroi utérine gorgée de sang. (Retard de règles ? On vous dit plus ici).

La phase préovulatoire : cette phase s’étend de la fin des règles à l’ovulation. On peut alors constater des pertes dans notre culotte, la glaire cervicale, qui se fluidifie au fil des jours jusqu’à l’ovulation. Ce phénomène physiologique correspond à la sécrétion d’oestrogènes, hormones qui, pour préparer une éventuelle grossesse, permettent le développement d’un follicule au niveau d’un des ovaires.

L’ovulation : Très exactement quatorze jours avant la date de vos prochaines règles - ce chiffre est important à retenir, vous verrez pourquoi dans la suite de l’article 🤩 -, l’ovule se détache et prend son envol pour vingt-quatre heures de vie et descend vers l’utérus. Vous pouvez à ce moment-là constater une hausse de température, et ressentir des douleurs abdominales. La phase lutéale : C’est la dernière phase du cycle menstruel, qui dure jusqu’aux prochaines règles. Si l’ovule est fécondé, une grossesse s’installe, le cas échéant, il meurt. On constate qu’il n’y a plus de pertes vaginales, mais pour nombre de femmes commence alors la valse plus ou moins endiablée du syndrome prémenstruel. 🤪 

Comment calculer son cycle menstruel : les différentes méthodes

Être capable de calculer son cycle menstruel permet de se trouver en phase avec son corps, d’en anticiper les réactions. « Mens sana in corporel sano » (« Un esprit sain dans un corps sain », extrait de la Dixième Satire de Juvénal, 1er siècle après J.-C.), dit le dicton.

Ainsi, calculer son cycle menstruel permet d’anticiper les réactions tant physiologiques que psychologiques que l’on va connaître au cours de chacune des quatre phases du cycle, et si besoin d’agir en fonction.

Afin de calculer votre cycle menstruel, munissez-vous d’un calendrier et, si vous voulez vraiment faire les choses bien, de stylos ou feutres de couleurs différentes. Il s’agira sur plusieurs mois de constater la date de survenue d’un certain nombre de facteurs.

  • Notez le premier jour de vos règles.
  • Notifiez la durée de votre cycle. Pour ce faire, il faut prendre la durée qui sépare deux menstrues.
  • Déterminez le jour de votre ovulation : comptez quatorze jours avant la fin du cycle.

Il existe aussi, pour calculer son cycle menstruel, le suivre et s’y adapter au mieux, des applications dédiées

À la lumière de tout cela, certaines femmes pourront constater que leurs cycles sont réguliers, tandis que d’autres, non. Selon le degré d’irrégularité et l’inconfort éventuel engendré, il sera peut-être opportun de consulter un médecin. Ces informations permettront aussi de programmer ou éviter une grossesse.

Vous pourrez aussi à partir de ces dates noter, et c’est là que les différentes couleurs peuvent avoir leur importance, les symptômes qui surviennent, et ainsi mieux préparer votre corps et votre esprit.

Calculer son cycle menstruel : comment favoriser ou prévenir une grossesse

Dans le calcul de votre cycle menstruel, et en cas de désir de grossesse, vous ne devez pas oublier de prendre en compte le fait que les spermatozoïdes ont une durée de vie allant de 24 à 72 heures maximum après l’éjaculation.

Ainsi, si vous désirez tomber enceinte, même si vous avez très souvent envie de faire des câlins avec votre partenaire 😍, il est conseillé, pour augmenter vos chances, de programmer un rapport sexuel jusqu’à trois jours avant l’ovulation, et une journée après, ce qui monte la période de fertilité à cinq jours.

À l’inverse, si vous n’utilisez pas de moyen de contraception et qu’une grossesse n’est pas à l’ordre du jour, c’est durant cette même période qu’il vous faudra utiliser un préservatif.

Quels sont les autres avantages du calcul du cycle menstruel ?

Au cours des quatre phases de votre cycle menstruel, votre corps connaît divers chamboulements plus ou moins prononcés. Ceux-ci s’accompagnent de variations émotionnelles plus ou moins intenses. Connaître ces symptômes et savoir quand ils surviennent permet de s’y préparer, de les anticiper, voire de les atténuer. Ce qui rendra mois après mois votre quotidien plus agréable. C’est en cela que le calcul du cycle menstruel peut s’avérer précieux.

À moins d’avoir toujours dans votre sac une pharmacie ambulante 😂, vous saurez ainsi :

  • Quand vous munir de votre cup, ou de tampons/serviettes hygiéniques à l’arrivée de vos règles.
  • Quand avoir sous la main un protège-slip ou une culotte menstruelle au moment de la sécrétion de glaires (phase préovoluatoire).
  • Quand disposer d’antidouleurs si votre bas-ventre fait des siennes, qu’il s’agisse de médicaments ou de dérivés issus de la médecine douce, homéopathie, aromathérapie, phytothérapie, naturopathie…
  • Quand adapter votre alimentation quelques jours avant la survenue de certains symptômes, puisqu’il est avéré que ce que l’on ingère, ou non, influe sur le confort/inconfort du corps en fonction de ce qu’il lui arrive.

Calculer votre cycle menstruel demande un minimum de constance et de rigueur certes, mais vous verrez, le confort quotidien que cela procure vaut largement ces petits efforts “scolaires” !