Comprendre les phases du cycle menstruel

Le cycle menstruel ou le cycle ovarien, c’est ce qui nous permet de concevoir un enfant. C’est un système très bien organisé par mère Nature qui correspond au développement de l’ovocyte dans notre corps. Il apparait dès l’adolescence avec l’arrivée des règles et il disparait à la ménopause. Pour en apprendre plus sur cet ami qui nous accompagne pratiquement toute notre vie, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les phases du cycle menstruel dans la suite de cet article.


Culottes Ado Collection Super Flux et Nuit Culottes pour flux moyen Collection Bain

Les phases du cycle menstruel : le fonctionnement


Les phases du cycle menstruel ne sont pas difficiles à comprendre puisqu’elles se répètent tous les mois de la même façon. En effet, le cycle ovarien commence dès l’arrivée des règles…c’est le moment de sortir vos culottes menstruelles préférées. Par la suite, deux phases se succèdent.


Il y a d’abord la période pré-ovulatoire, qui dure 14 jours et qui aboutit au jour de l’ovulation. C’est pendant ces 2 semaines environ que la femme peut tomber enceinte. Puis, il y a la période post-ovulatoire qui prend fin la veille des prochaines règles. Cela arrive en général au 28e jour du cycle.


Les phases du cycle menstruel : la durée


Les phases d’un cycle menstruel durent environ 28 jours. Évidemment, il s’agit d’une moyenne, car il peut être plus court ou plus long cela dépend de chaque femme. Par exemple, certaines ont des cycles qui durent entre 32 et 33 jours.


Il est possible de dire qu’un cycle est long lorsqu’il est égal ou supérieur à 35 jours. Dans cette situation, la première phase durera plus que 14 jours. A contrario, un cycle court se déroulera sur seulement 21 jours. Si la durée de votre cycle ovarien vous semble anormale, vous pouvez vous rapprocher d’un gynécologue pour poser toutes vos questions.


Les phases du cycle menstruel : comment les calculer ?


Si vous connaissez le calendrier de votre cycle menstruel, vous pourrez repérer les moments du mois pendant lesquels vous avez le plus de chance de tomber enceinte (ou de ne pas tomber enceinte).


Par exemple, si les phases de votre cycle ovarien durent plus de 28 jours, la première phase (pré-ovulatoire) durera plus d’une semaine. Au contraire, si votre cycle est court, la période de fécondité sera beaucoup plus courte.


Les phases du cycle menstruel : le schéma


Peu importe sa durée, un cycle menstruel fonctionne toujours de la même façon :


  • Dès que les règles se terminent, c’est le début de la première étape : la phase pré-ovulatoire. Elle dure une semaine sur un cycle de 28 jours. A ce moment-là, le corps sécrète des œstrogènes et la libido augmente ; 
  • 14 jours avant les prochaines règles, c’est la phase d’ovulation. Le corps se prépare à être fécondé et c’est le moment parfait pour tomber enceinte ;
  • les 15 jours qui suivent correspondent à la phase post-ovulatoire. Le corps sécrète alors de la progestérone. Et cette dernière étape se termine avec l’arrivée des nouvelles règles.

C’est grâce au calcul des phases du cycle menstruel que les gynécologues peuvent déterminer la date d’accouchement lorsqu’une femme tombe enceinte.

Les phases du cycle menstruel : quand peut-on tomber enceinte ?


Si vous avez la chance d’avoir un cycle menstruel régulier, votre date d’ovulation ou de fécondation ne change pas. Elle a toujours lieu 15 jours avant le début des règles. En connaissant cette date, vous pouvez savoir quand vous pouvez tomber enceinte. Il est important de savoir que vous aurez plus de facilité à concevoir un enfant pendant 5 jours avant l’ovulation et 24h00 après.


Par ailleurs, la période d’ovulation s’accompagne elle aussi de différents symptômes qui vous permettent de mieux la reconnaître :


  • Des seins tendus ;
  • une douleur au bas du ventre (c’est le moment où l’ovule se détache) ;
  • des sécrétions vaginales transparentes (c’est la glaire cervicale qui survient lorsque vous êtes
  • fertile) ;
  • etc.

Si la durée de votre cycle ovarien varie de temps en temps, ce n’est pas très grave. C’est une chose qui arrive et cela n’a rien d’inquiétant. Effectivement, les phases du cycle menstruel sont sous l’influence de différents facteurs. Maladie, alimentation, stress, fatigue et décalage horaire peuvent affecter le fonctionnement de votre corps.


De plus, certaines femmes présentent des cycles irréguliers toute leur vie. Pour être sûre que tout va bien, il est important de vous faire suivre par un gynécologue ou par une sage-femme.


Les phases du cycle menstruel : les règles


Pour résumer, tous les cycles ovariens commencent par les règles. Cette phase correspond à l’élimination de l’endomètre. Il s’agit d’une membrane dans l’utérus qui devient plus épaisse tous les mois pour permettre une éventuelle grossesse.


Si vous êtes réglée comme une horloge, vous connaissez sûrement la date de vos règles tous les mois. Bien souvent, différents symptômes liés aux règles apparaissent pour vous prévenir. Il faut savoir qu’un retard de règles peut être provoqué par un dérèglement du cycle, mais ce phénomène est souvent le signe d’une grossesse.


Dans tous les cas, si vous constatez une modification importante dans votre cycle menstruel, il est préférable de consulter un professionnel de santé dans lequel vous avez confiance. C’est important d’être suivie au fil des années pour que tous les évènements de votre vie de femme (règles douloureuses ou irrégulières, rapports sexuels, fécondité, stérilité, grossesse, naissance, etc.) se déroulent dans les meilleures conditions.