Irritation de la vulve et démangeaison vulvaire : causes et traitements

Une envie irrépressible de vous gratter au niveau des parties intimes ? Et forcément, ça arrive toujours au mauvais moment, dans la file du magasin ou au bord de la plage 😳. Mais pourquoi moi ? Les causes d'une irritation de la vulve sont nombreuses. La plupart du temps, ces démangeaisons sont sans gravité et peuvent disparaître rapidement grâce à un traitement adapté 😌. Les démangeaisons ne sont pas toujours le seul symptôme. Elles peuvent s'accompagner de pertes blanches, de sensations de brûlure, des rougeurs, voire de douleurs localisées. Blooming vous dit tout sur les causes et traitements des démangeaisons vulvaires.

Irritation de la vulve : les causes les plus fréquentes

Au secours, ça me gratte au niveau des parties intimes ! Les démangeaisons de la vulve sont le plus souvent sans gravité. Elles n'en restent pas moins embarrassantes. Blooming a dressé la liste des causes d'irritation de la vulve les plus fréquentes.

Une intolérance ou une allergie cutanée

Cette nouvelle lessive qui sent si bon, ce bain moussant qui vous détend… Il va peut-être falloir se résoudre à leur dire adieu . L'irritation de la vulve peut être due à l'utilisation de produits trop agressifs et/ou que votre peau ne supporte pas. 

Menez votre enquête 🕵️‍️ pour trouver le coupable parmi tous vos produits d'hygiène intime

  • savon ;
  • bain moussant ou sels de bain ;
  • déodorant local ;
  • lessive ;
  • médicament appliqué localement ;
  • serviette hygiénique ;

Il suffit la plupart du temps de changer de produit d'hygiène intime pour que les démangeaisons de la vulve disparaissent. Pour éviter tout problème, misez sur les produits d'entretien écologiques.

Il peut aussi s'agir d'une allergie aux serviettes hygiéniques. La solution : troquez votre serviette hygiénique jetable contre une protection périodique lavable en tissu bio ou, encore plus pratique, une culotte menstruelle en coton. Adaptée à tous les types de flux, elle vous offre une protection optimale. Avec elle, adieu aux irritations de la vulve.

Un excès d'hygiène intime

Pour avoir une hygiène irréprochable, certaines femmes vont jusqu'à se laver les parties intimes plusieurs fois par jour. C'est trop ! Un excès d'hygiène intime vient perturber le pH de la muqueuse vaginale : c'est la porte ouverte aux infections urinaires, démangeaisons de la vulve et autres désagréments.

Une affection dermatologique

Des démangeaisons au niveau de la vulve peuvent aussi être le symptôme d'une maladie dermatologique comme : 

  • Une mycose vaginale : l'irritation de la vulve s'accompagne de pertes vaginales de couleur blanchâtre et de rougeurs ? Il s'agit probablement d'une mycose vaginale. Cette affection de la vulve relativement fréquente est provoquée par un champignon, le candida albicans. Il a tout à fait sa place dans votre vagin et participe à l'équilibre de la flore vaginale. La situation devient problématique quand il se multiplie de façon excessive. Vous êtes enceinte ? Sachez que la probabilité de souffrir de mycose vaginale est plus élevée pendant la grossesse. 
  • Du psoriasis ou un eczéma : eh oui, ces deux maladies chroniques inflammatoires peuvent également toucher vos zones intimes 😱
  • Un lichen scléreux : non il ne s'agit pas d'une 🌱, mais bien d'une maladie dermatologique chronique. Elle concerne les femmes de plus de 65 ans essentiellement. L'irritation de la vulve peut s'accompagner de plaques pigmentées.

Irritation de la vulve après un rapport sexuel : les causes

Si les irritations intimes apparaissent à la fin de vos ébats, il y a de fortes chances que la cause soit : 

  • Une infection sexuellement transmissible : une mycose, un herpès ou une trichomonase.
  • Une infection aux morpions, aussi appelée le pou du pubis 😲. 

Pour éviter ces infections, protégez-vous lors des rapports sexuels.

via GIPHY

Les traitements en cas d'irritation de la vulve

Le traitement d'une irritation vulvaire dépend de la cause. Quelle qu'elle soit, il est indispensable d'y remédier. Plus vous grattez, plus ça va gratter ! Le grattage provoque des lésions qui attirent les microbes, ce qui augmente le risque d'infection locale. 

Comment calmer une irritation de la vulve ? En cas de mycose, direction la pharmacie ! On vous proposera un traitement local dont une crème antifongique. En cas de mycoses à répétition, votre médecin peut également vous prescrire des probiotiques pour restaurer la flore vaginale

Pour soigner une irritation de la vulve, vous pouvez aussi opter pour un traitement naturel comprenant : 

  • Des huiles essentielles et végétales (huile essentielle d'arbre à thé, huile essentielle de clou de girofle…) ;
  • Une cure de vitamines, et plus particulièrement de biotine (vitamine B7) pour limiter la prolifération de levures ;
  • Un supplément en omégas 3 de type EPA.

Si les démangeaisons vulvaires persistent malgré l'application d'un traitement local et/ou de l'éviction de produits d'hygiène intime, consultez votre médecin gynécologue. Selon la cause de l'irritation vulvaire, il vous proposera un traitement adapté.

N'oubliez pas d'adopter de bonnes habitudes au quotidien. Pour préserver l'équilibre de la flore vaginale, lavez votre zone intime avec un gant de toilette - dépourvu de bactéries bien sûr - voire avec vos mains. Dernier conseil : en cas d'irritation de la vulve, évitez les vêtements trop serrés. On laisse le jean skinny au placard !