Préménopause : reconnaître les symptômes de la périménopause

La ménopause marque la cessation du cycle menstruel chez la femme. Elle survient en général autour de la cinquantaine et est avérée lorsque le stock de follicules est épuisé et que les règles ne sont plus survenues depuis une année révolue. Mais cette étape-clé de la vie d’une femme ne se produit en général pas brusquement. Rassurez-vous, vous allez pouvoir porter vos culottes menstruelles très longtemps !

Elle est pour la plupart d’entre nous précédée d’une période allant de quelques mois à plusieurs années durant laquelle le corps accueille petit à petit le dérèglement du fonctionnement des ovaires 🙏. Ceux-ci « subissent » un déséquilibre hormonal (œstrogène et progestérone) de plus en plus prononcé : c’est la préménopause, ou périménopause. Cette période de transition s’accompagne la plupart du temps de symptômes plus ou moins marqués et gênants.

Culottes Ado Collection Super Flux et Nuit Culottes pour flux moyen Collection Bain

Les trois phases de la préménopause

On peut diviser la périménopause en trois phases successives : 

  • La phase folliculaire courte : la durée des cycles se voit raccourcie. La fertilité est réduite.
  • La phase du corps jaune inadéquat : les cycles se rallongent. Le capital folliculaire de la femme diminue de plus en plus, et le taux de progestérone chute.

Phase d’anovulation : Il n’y a plus de follicules, donc plus de cycles. Des règles peuvent encore survenir, appelées hémorragies de privation.

Quels sont les symptômes de la préménopause ?

Les variations hormonales que subit le corps de la femme durant la préménopause entraînent des symptômes divers. Ceux-ci surviennent dans son corps, mais aussi dans sa tête. Ils sont plus ou moins prononcés selon les femmes. Les voici :

  • Seins gonflés et douloureux. Le corps en entier peut aussi gonfler !
  • Prise de poids.
  • Bouffées de chaleur 
  • Anémie, fatigue accrue.
  • Troubles de l’humeur. 
  • Sueurs nocturnes, troubles du sommeil.
  • Polypes et/ou fibromes (au niveau des seins).
  • Sécheresse vaginale.
  • Baisse du désir sexuel.

Selon l’intensité de ces symptômes et la façon dont ils sont « supportés » par chaque femme, des traitements peuvent être administrés par un professionnel de santé 🧐.

Les traitements hormonaux visant à atténuer les effets de la préménopause

Des traitements existent, visant à atténuer les effets de la pré ménopause et à faciliter un retour à un quotidien « normal » de la femme qui souffre de symptômes trop dérangeants. Bien entendu, ces traitements doivent être prescrits par un gynécologue. Quels sont-ils ?

  • Prescription de comprimés à la progestérone à prendre un certain nombre de jours par mois selon l’intensité des symptômes.
  • La pilule ! Elle constitue une excellente régulatrice hormonale, à condition que la femme réponde à des critères stricts de santé (pas de tabac, pas de surpoids, pas de cholestérol ni d’hypertension artérielle, pas d’antécédent veineux…)
  • En cas de troubles de l’humeur extrêmes, le médecin pourra trouver opportun de prescrire des antidépresseurs.

À noter que les symptômes de la préménopause doivent vraiment être correctement identifiés, car s’ils venaient à être confondus avec des symptômes de ménopause, le traitement hormonal administré n’étant pas le même, la femme se retrouverait en excès d’hormones. Avec, comme conséquences, des règles excessivement abondantes, une prise de poids, des seins gonflés, et des troubles de l’humeur. Exactement l’inverse de l’effet recherché, en gros  !

Et les traitements naturels ?

Certaines femmes préfèrent, pour enrayer les effets des symptômes de la préménopause, se tourner vers des traitements naturels 😇, par exemple :

  • Les plantes (phytothérapie) : les isolflavones de soja, la sauge, l’alfalfa ou l’actée à grappes sont recommandées pour les bouffées de chaleur ; le millepertuis est efficace contre les troubles de l’humeur ; la valériane et le kava aident à retrouver le sommeil ; le thé vert et le guarana régulent la prise de poids.
  • Une pratique sportive régulière.
    • La méditation.
  • La luminothérapie.
  • Porter des vêtements légers en fibres naturelles.
  • Optez pour une alimentation équilibrée, en privilégiant notamment les phytoœstrogènes (soja, lentilles, pois chiches, haricots secs). Et pourquoi ne pas tenter la chrononutrition ?

  • Toutes les femmes ne sont pas logées à la même enseigne face à la périménopause. Sachez en reconnaître les signes annonciateurs, et n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel de santé si les symptômes induits gênent votre quotidien. Enfin, Blooming vous partage des astuces pour bien vivre sa ménopause !