Règles abondantes : comprendre les causes de la ménorragie

Les règles abondantes sont un calvaire pour les femmes qui en souffrent. Peur des taches sur les vêtements, les draps ou la lingerie. Il est normal d’avoir ses règles, mais dans une certaine mesure, un peu comme tout 😉 Chaque femme est singulière, avec son cycle menstruel propre… et ses règles aussi. Mais alors, comment expliquer les règles abondantes ?  

Blooming vous aide à comprendre les causes de la ménorragie et vous propose des solutions.

Reconnaître et comprendre les règles abondantes

Nous parlons souvent des règles abondantes pendant le cycle menstruel. Mais existe-t-il des « règles normales » ? Si oui, comment les reconnaître ?

Des règles considérées comme normales ont les caractéristiques suivantes :

  • Durée : des règles normales peuvent durer de 3 à 7 jours maximum. 
  • Flux : la perte de sang pendant la totalité de vos règles ne doit pas excéder 80 millilitres.  
  • Utilisation raisonnable de protections hygiéniques : le changement de protection s’effectue toutes les 5 heures maximum, avec un flux normal. Sinon, vous avez nos super culottes de règles

Sachez qu’il est normal d’avoir des règles plus abondantes les premiers jours des règles. Elles diminuent au fur et à mesure de la semaine.

💡 Si vous perdez plus de 150 millilitres de sang, alors vous pouvez considérer que vos règles sont abondantes. C’est ce que nous appelons la ménorragie.

Elle peut aussi se manifester sous forme de caillots sanguins. 💡

Pour savoir si vos règles sont abondantes, vous pouvez utiliser le score de Higham. Il suffit de noter l’utilisation de vos protections hygiéniques pendant vos règles !

La ménorragie (ou règles abondantes) relève la plupart du temps de problèmes gynécologiques et utérins bénins. Elle nécessite toutefois la consultation avec un médecin spécialisé ou un gynécologue.

Ménorragie, les causes probables

Les règles abondantes peuvent avoir plusieurs causes très diverses. Découvrons-les ! 🔍

Les causes de la ménorragie (ou hyperménorrhée) peuvent être les suivantes :

  • Le fibrome utérin : c’est une tumeur, bénigne, qui se développe dans le muscle utérin. Il se manifeste chez les femmes à partir de 40 ans.
  • Le déséquilibre hormonal : un déséquilibre d’œstrogènes et de progestérone peut produire un surplus d’endomètre et provoquer des règles abondantes.
  • Le polype : il s’agit d’une tumeur, bénigne également, que vous pouvez retrouver dans l’utérus. La présence de polypes peut augmenter les saignements abondants.
  • Le stérilet en cuivre (ou DIU en cuivre) : il peut accroître de façon importante les saignements. Il est d’ailleurs souvent déconseillé aux femmes qui ont déjà des saignements abondants.
  • L’endométriose : c’est une maladie gynécologique fréquente et douloureuse. Elle peut entraîner des ménorragies importantes.
  • Un problème de thyroïde : c’est plus rare, mais il est possible qu’un dérèglement de la thyroïde provoque des règles abondantes.
  • Une infection gynécologique : si vos saignements deviennent abondants de façon soudaine, il s’agit peut-être d’une infection ou d’une inflammation. Consultez immédiatement votre gynécologue sans attendre.
  • La maladie de Willebrand : elle est très rare, mais elle existe. Il s’agit d’une pathologie héréditaire et hémorragique. Elle est due au dysfonctionnement d’une protéine dans le sang.

En fonction des différents cycles de votre vie de femme, les saignements ne signifient pas la même chose.

Les saignements d’une femme qui a ses règles, qui est enceinte ou qui est ménopausée ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin, afin de trouver les causes de ces ménorragies et de vous proposer un traitement adapté. 

🌸 Et même si ce n’est pas très agréable, on n’oublie pas le frottis annuel et la palpation des seins régulière ! Dans le cadre d’Octobre Rose, retrouvez notre article pour apprendre l’autopalpation des seins. 🌸

Les traitements des règles abondantes

Vous connaissez maintenant les principales causes des règles abondantes. Mais encore une fois, me direz-vous « Ravie de le savoir, mais est-ce que ça se traite ? Si oui, comment ? ». On y arrive 😉

Bonne nouvelle ! C’est un grand OUI.

Plusieurs solutions s’offrent à vous (et TOUJOURS avec un avis médical) :

  • Les anti-inflammatoires. Ils aident à réduire les règles abondantes, notamment celles dues aux traitements hormonaux.
  • Les traitements hormonaux. Une pilule à faible concentration ou de la progestérone naturelle peuvent aider à réduire les saignements.
  • L’échographie : elle peut aider le médecin à établir un diagnostic si les solutions ci-dessus ne fonctionnent pas.

Votre gynécologue pourra procéder à d’autres examens médicaux s’il les estime nécessaires.

L’important est de trouver une solution qui vous corresponde, et qui vous permette de vivre une vie normale.

Vous pouvez également adapter votre alimentation et utiliser la phytothérapie pour réduire les règles abondantes : on vous donne quelques conseils !

L’alimentation joue un rôle préventif important, notamment en cas de règles abondantes. Pensez à vous complémenter en fer. La ménorragie peut provoquer une anémie (carence en fer importante). 

Pensez alors à votre alimentation et notamment à :

  • Les légumineuses, telles que les lentilles, les haricots rouges ou blancs et les pois chiches, idéales pour vos carences en fer. 
  • Les fruits de mer tels que le poulpe, le calamar, les crevettes ou les palourdes.
  • Les poissons gras comme le thon, le saumon, la truite et la bonite.
  • La viande rouge (2 fois maximum durant la semaine de vos règles), de préférence bio et locale. Pour celles qui mangent de la viande.

Complétez votre assiette avec des légumes de saison, pour les vitamines et les minéraux.

Les plantes jouent un rôle également majeur dans la régulation de votre flux menstruel.

Utilisez les plantes "de la femme" telles que :

  • L’ortie : vous pouvez l’utiliser en tisane en début de règles jusqu’au 10e jour de vos règles. En gélule ou en soupe, c’est également gagnant !
  • L’alchémille ou l’achillée (l’une des deux) : vous pouvez la prendre soit en gélule soit en tisane, 7 jours après l’ovulation et ce, jusqu’au 3e jour de vos règles.

Vous pouvez les associer à la feuille de framboisier ou au romarin pour aider le cycle menstruel à se réguler.

Optez également pour des compléments alimentaires spécifiquement pour le fer, qui peuvent vous donner un vrai coup de boost.

🍂 Enfin, on ne vous le dira jamais assez, mais ménagez-vous ! Surtout avec des règles abondantes, il est nécessaire de prendre du repos et de s’occuper de soi. Alors bonjour tisanes, bouillotte et bon bouquin ! En plus, c’est la saison 🍂

Finies les taches sur les shortys ! Adieu les alèses ! Avoir des règles abondantes n’est plus une fatalité. La preuve ! Même si c’est un paramètre complexe à prendre compte, il faut se l’approprier et pouvoir trouver des solutions. Et c’est ce que Blooming vous aide à faire tout au long de votre cycle menstruel. C’est aussi pour ça qu’on vous propose des culottes menstruelles en coton alliant sécurité et confort. Qui a dit que c’était galère d’avoir ses règles ? 😉