Règles irrégulières quand on est ado : les explications

L’adolescence (qui n’est pas toujours une partie de plaisir…) rime avec puberté et premières règles. L’adolescence, c’est aussi la période des grandes questions sur le fonctionnement du corps, mais aussi sur les règles.

Vous venez d’avoir vos premières règles, et leur irrégularité vous inquiète ? 😨 Rassurez-vous : les règles irrégulières quand on est ado sont un phénomène parfaitement normal.


Blooming, la marque de culottes de règles adaptées pour les jeunes filles, vous propose de répondre à toutes vos interrogations sur les menstruations, les retards de règles et les signes qui doivent vous alerter.


Culottes Ado Collection Super Flux et Nuit Culottes pour flux moyen Collection Bain

Rappel sur les règles et le cycle menstruel


Avant de nous intéresser aux règles irrégulières quand on est ado, revenons rapidement sur le fonctionnement du cycle menstruel. 


Celui-ci se déroule en trois phases, chacune orchestrée par les hormones. La première, c’est la phase folliculaire, pendant laquelle l’ovule arrive à maturité et est libéré. La phase folliculaire dure environ 14 jours (si vous souhaitez en savoir plus sur le calcul de votre cycle menstruel, on a pensé à tout !).


Vient ensuite la phase ovulatoire, qui marque la traversée de l’ovule jusque dans l’utérus, en passant par les trompes de Fallope. Dans l’utérus, l’ovule peut être fécondé pendant 24 heures.


Pendant les deux premières phases du cycle, l’utérus a produit de l’endomètre, une muqueuse permettant d’accueillir un potentiel embryon. Lorsque l’ovule n’est pas fécondé, cette muqueuse se désintègre sous l’action des hormones et est expulsée par le vagin : ce sont les règles, qui ont lieu lors de la phase lutéale.


Un cycle menstruel « normal » dure 28 jours. Mais, qu’est-ce que la normalité ? Certaines femmes connaissent des cycles plus courts, ou plus longs. En outre, la durée des règles peut également varier, tout comme l’abondance du flux. En d’autres termes, chaque femme est différente, et il est essentiel d’observer et d’écouter son corps, pour mieux le comprendre.


Avoir des règles irrégulières quand on est ado : un phénomène normal et fréquent


Comme nous venons de le voir, le cycle menstruel est un mécanisme particulièrement complexe. En effet, le corps doit s’habituer à ces nouvelles productions d’hormones. Les oestrogènes, la FSH, la progestérone, les prostaglandines et bien d’autres bouleversent l’organisme. Ce sont d’ailleurs elles qui sont à l’origine des autres changements qui interviennent à l’adolescence, comme le développement de la poitrine et l’apparition des poils et de l’acné.


Or, le système hormonal chez les adolescent.e.s est immature. Il est donc parfaitement normal de constater des règles irrégulières quand on est ado. Généralement, ce phénomène dure 2 à 3 ans après les premières menstruations. En cas de déficit de progestérone, l’abondance du flux varie. Lorsque la production de FSH ou de LH est en berne, l’ovulation n’a pas lieu. C’est ce que l’on appelle le cycle anovulatoire.


Mais au fait, c’est quoi des règles irrégulières ? 🤔 On parle de règles irrégulières quand on est ado lorsque le cycle dure plus de 28 jours, ou moins de 28 jours. Les règles irrégulières peuvent être intempestives (elles arrivent sans prévenir, pour votre plus grand plaisir !) ou en retard. 


Le conseil Blooming : ayez toujours une culotte de règles dans votre cartable ou votre sac à main, afin de pouvoir parer à toute éventualité !


Règles irrégulières : quand deviennent-elles problématiques ?


Les règles irrégulières quand on est ado sont normales. Ce cycle anarchique dure entre 2 et 3 ans après les premières menstruations. Cependant, si cette irrégularité perdure après cette période, Blooming vous encourage à consulter un gynécologue. En effet, dans ce cas de figure, un examen doit être réalisé afin de déterminer l’origine des règles irrégulières, qui peut être multiple. 


En France, l’âge moyen des premières règles est de 12,7 ans. Les menstruations irrégulières après l’âge de 15 ans doivent vous alerter et faire l’objet d’une consultation gynécologique. Mais alors, quelles peuvent être les causes de ce phénomène ? 


Quelles sont les causes des règles irrégulières après l’adolescence ? 


Une insuffisance lutéale, un trouble endocrinien, le syndrome des ovaires polykystiques, mais aussi la dépression, l’anxiété ou le stress perturbent la production des hormones et favorisent les règles irrégulières quand on est ado. D’autres causes peuvent aussi être mises en lumière, comme une pratique intensive du sport (qui peut d’ailleurs causer l’absence de règles) ou les troubles du comportement alimentaire, comme l’anorexie. 


Message de Blooming à l’attention des parents : les règles irrégulières de votre ado devraient vous alerter, surtout lorsque ce phénomène perdure après 15 ans.


Règles irrégulières post-adolescence : existe-t-il un traitement ?


Tout d’abord, il est indispensable de mettre en lumière la cause des règles irrégulières. Effectivement, en soignant la source du problème, l’organisme est en mesure de rétablir lui-même l’équilibre du cycle menstruel. 


Mais lorsque les règles irrégulières quand on est ado perdurent et ne semblent avoir aucune cause pathologique, un traitement peut être envisagé : la contraception hormonale. En effet, le gynécologue peut prescrire une pilule contraceptive, de façon à lisser la production des hormones et ainsi, équilibrer le cycle menstruel. Un progestatif de synthèse peut aussi être proposé aux adolescent.e.s. 


Les règles irrégulières peuvent aussi être à l’origine d’une grossesse !


Nous l’avons vu, de multiples causes peuvent expliquer les règles irrégulières quand on est ado. Mais nous n’avons pas encore mentionné le cas de la grossesse, à l’origine d’un retard de règles. Les cycles irréguliers n’impactent pas la fertilité. Aussi, il est tout à fait possible de tomber enceinte en ayant des règles anarchiques.


En cas de doute, un test de grossesse doit absolument être réalisé. En outre, en cas de rapports sexuels, il est essentiel d’envisager l’utilisation d’une contraception adaptée.