Stress et retard des règles : impacts du stress sur le cycle menstruel

Le stress n’est pas sans conséquence sur le corps des femmes. Mais alors, qu’est-ce que le stress ? Il s’agit d’un ensemble de réactions à la fois physiques, physiologiques et émotionnelles générées par une situation particulière. 


On distingue trois types de stress : le stress ponctuel, le bon stress, ainsi que le stress chronique, d’ailleurs considéré comme une pathologie. Les conséquences du stress chronique sont nombreuses et concernent tous les mécanismes de l’organisme, notamment le cycle menstruel


Quand allez-vous pouvoir porter votre culotte de règles en coton préférée ? De combien de jours le stress peut retarder les règles ? Quels sont les autres impacts du stress sur les menstruations ? Blooming vous propose d’y voir un peu plus clair.

Culottes Ado Collection Super Flux et Nuit Culottes pour flux moyen Collection Bain

Le stress et les règles : vos émotions influencent votre corps

Vous avez certainement déjà fait l’expérience d’une situation stressante, n’est-ce pas ? Passer un examen, se préparer pour un premier rendez-vous amoureux, ou se rendre dans un lieu inconnu sont autant d’événements qui peuvent augmenter votre rythme cardiaque, vous faire transpirer et trembler, ou vous faire monter le rose aux joues. Le stress engendre une série de réactions de nature diverses et variées dans votre corps. Mais, dans la plupart des cas, elles ne sont que ponctuelles.

via GIPHY

En revanche, le stress chronique a des conséquences bien plus graves sur la santé : épuisement, difficultés à gérer les émotions, douleurs musculaires, nausées, troubles du comportement, mais aussi retard de règles. Un organisme stressé de façon permanente passe en mode « survie ». Il génère une surproduction d’adrénaline et de cortisol qui bouleversent la balance hormonale, et met en veille des mécanismes non essentiels à la survie immédiate, notamment le système immunitaire et le cycle menstruel

Le stress chronique possède un fort impact sur les menstruations et peut engendrer un retard plus ou moins important. De combien de jours le stress peut-il retarder les règles ? Quelles sont ses autres conséquences sur le cycle menstruel ?

De combien de jours le stress peut-il retarder les règles ?

Il est difficile d’estimer très exactement de combien de jours le stress peut retarder les règles. En effet, cela va déprendre de chaque femme et de sa sensibilité, du niveau de stress ressenti, etc.

Face au stress, nous ne sommes pas toutes égales. Notre réponse au stress est inscrite dans notre patrimoine génétique, mais dépend également de notre vécu et de notre caractère. Le stress peut retarder les règles de quelques jours. Dans ce cas, vous passerez d’un cycle de 28 jours à un cycle de 35 ou 40 jours, par exemple. En revanche, comme nous allons le voir, il peut avoir d’autres conséquences sur le cycle menstruel. 

Quels sont les autres impacts du stress sur le cycle menstruel ?

Le cycle menstruel, dont le fonctionnement repose principalement sur la balance hormonale, est fortement perturbé chez les femmes souffrant de stress chronique. Nous l’avons vu, le stress peut retarder les règles. Mais il peut aussi être à l’origine d’autres problématiques :

  • Les règles douloureuses : la revue scientifique Occupational & Environmental Medicine datant de 2004 a publié une étude, montrant que les femmes stressées de façon chronique étaient 2 fois plus sujettes aux règles douloureuses, encore appelées dysménorrhées. Pour vous soulager lors de cette période difficile, Blooming vous propose de fabriquer vous-même une bouillotte sèche.
  • Les règles peu abondantes : le stress peut également être à l’origine d’une production ovarienne insuffisante, engendrant ainsi un flux menstruel limité. 
  • Un dérèglement global du cycle menstruel : comme nous l’avons mentionné précédemment, le stress peut retarder les règles de quelques jours. De façon plus globale, il perturbe l’ensemble du cycle et peut dérégler la durée de ce dernier. L’intervalle entre les règles peut alors être raccourci, rendant ainsi la prévision des prochaines menstruations difficiles.

Attention : tous ces phénomènes peuvent aussi être des symptômes d’une pathologie plus grave. Si vous constatez un changement dans votre cycle menstruel, Blooming vous encourage à consulter un gynécologue.