Vaginisme : tout savoir sur les causes et les solutions

Le vaginisme est un trouble intime qui rend la pénétration difficile, voire impossible. À l'instar d'une fleur délicate qui se referme dès qu'on la touche, le vagin se contracte au moment de la pénétration. Malgré cette métaphore romantique 🌺, ce trouble, principalement d'ordre psychique, est invalidant pour une vie de couple épanouie. Psychique, oui vous avez bien lu les filles ! Vous n'êtes pas affublée d'un vagin trop petit.

La bonne nouvelle, c'est que le vaginisme se soigne. Pour retrouver une vie sexuelle normale, il est indispensable d'effectuer un travail thérapeutique et de rechercher la cause du vaginisme.

 

Culottes Ado Collection Super Flux et Nuit Culottes pour flux moyen Collection Bain

 

Le vaginisme, c'est quoi ?

Au secours un intrus 😱 !

C'est un peu la réaction de votre vagin à l'approche du pénis. Bien décidé à ne pas laisser l'hôte indésirable pénétrer, il se contracte de toutes ses forces. Résultat : le pénis trouve porte close, la pénétration est impossible. Même un tampon ne passerait pas ! Les femmes souffrant de vaginisme ont alors recours à d'autres types de protections périodiques comme les serviettes hygiéniques et les culottes menstruelles. Elles craignent de prendre rendez-vous chez le gynécologue, sachant que le spéculum ne passera pas.


Parfois, la pénétration vaginale est possible, mais elle s'accompagne alors de fortes douleurs. Vous souffrez de vaginisme ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seule. Ce trouble qui bouleverse les rapports sexuels concernerait environ 1 % des femmes.

Les causes du vaginisme

Mais pourquoi votre vagin réagit-il de la sorte face à l'être aimé 😟 ? De votre côté, tout ce que vous souhaitez, c'est d'avoir une vie sexuelle normale avec votre conjoint. La première chose à faire est de cesser de culpabiliser en vous disant que c'est votre faute. Le vaginisme est une contraction involontaire des muscles du périnée.

La première étape consiste à déterminer la cause du vaginisme. Il est dit primaire lorsqu'il est présent dès le premier rapport sexuel ou secondaire s'il fait suite à un traumatisme physique et/ou psychologique.

Le vaginisme primaire

Le vaginisme primaire peut faire suite à :

  • Un traumatisme du périnée dans la jeunesse, avant tout rapport sexuel, lors d'une chute, par exemple.
  • Des attouchements, des violences sexuelles, une éducation stricte par rapport au sexe basée sur des tabous et interdits.


Les femmes qui souffrent de vaginisme primaire n'ont jamais eu de rapports sexuels avec pénétration – ce n'est pas pour autant qu'elles n'ont pas connu l'orgasme 😉.

Le vaginisme secondaire

Il apparaît au cours de la vie, chez des femmes qui avaient une vie sexuelle normale auparavant. Les causes sont multiples :

  • Une pénétration vaginale douloureuse. La peur d'avoir à nouveau mal prend le dessus. La contraction des muscles du vagin intervient comme une sorte de protection. Un vrai cercle vicieux peut s'installer : la peur de la douleur accentue la contraction musculaire, qui elle-même amplifie la douleur. 
  • Une expérience traumatisante comme des examens médicaux douloureux invasifs, un abus sexuel…

La plupart du temps, le problème ne se situe pas au niveau des organes génitaux, mais plutôt dans la tête. Outre ces causes psychologiques, le vaginisme peut également survenir suite à :

  • la ménopause ;
  • une infection vaginale ;
  • une malformation du vagin (rare et souvent bénigne).

Vaginisme : les solutions pour y mettre fin

Au-delà de jeter un froid sous la couette, le vaginisme peut contrarier un projet de maternité. Eh oui, sans pénétration, pas de fécondation ! La première étape – et la plus difficile – sera d'oser révéler votre vaginisme. Ne laissez pas ce trouble gâcher vos moments d'intimité sous la couette. Il existe des solutions simples pour venir à bout du vaginisme 💪. Une prise en charge précoce permet de traiter ce trouble plus rapidement.

Vos interlocuteurs privilégiés sont :

  • votre gynécologue ;
  • votre sage-femme ;
  • un kinésithérapeute spécialisé dans les douleurs périnéales ;
  • un sexologue.

L'objectif : favoriser la relaxation des muscles du périnée. Vous imaginez déjà ces professionnels de santé avec leurs outils au niveau de vos parties intimes ? Rassurez-vous, le travail thérapeutique est principalement basé sur l'écoute de vos angoisses et de vos peurs.

Le professionnel de santé peut vous proposer de réaliser des exercices à la maison pour apprendre à relâcher les muscles de votre périnée. Il peut s'agir de massages des zones génitales ou de positions faisant travailler le bassin et le bas du corps. Il peut également vous proposer d'utiliser un dilatateur vaginal pour aider à détendre l'ensemble des muscles du vagin.

Finie la phobie du coït !  Faites confiance à votre thérapeute et croyez-en vous-même. Le vaginisme est loin d'être une fatalité. Alors, parlez-en !