3 raisons d’éviter les produits parfumés pour l’hygiène intime

Nous aimons notre corps et nous voulons en prendre soin. Notre hygiène intime en fait partie et nous souhaitons nous en occuper comme il se doit. 

La grande distribution l’a aussi bien compris, il suffit simplement d’aller au rayon hygiène féminine pour y trouver une multitude de produits intimes différents. Lingettes ou encore gels parfum aloe vera, vanille etc… 

Tous ces produits qui font en sorte que votre vagin sente “bon”.

Mais est-ce vraiment utile ? 


Le parfum d’un savon intime ne changera pas l’odeur de votre vagin


Beaucoup de publicités poussent à utiliser des produits d’hygiène intime afin que notre vagin sente “frais”. 

Aucun vagin n’est inodore et c’est parfaitement normal. Il peut avoir de nombreuses odeurs possibles, du cuivré au sucré selon votre alimentation ou  votre cycle menstruel. 

Inutile de dissimuler cette odeur avec des parfums : elle provient des sécrétions claires ou pertes blanches qui protègent des infections vaginales. C’est une combinaison de liquide et de cellules, évacuées en permanence hors de notre vagin.

Au cours de votre cycle menstruel, les pertes aident à maintenir votre vagin en bonne santé, qu’il reste lubrifié et protégé contre les irritations et les infections. La quantité, la couleur mais aussi l’odeur peuvent varier pendant votre cycle et c’est tout à fait normal. 

Si votre vagin écoule un liquide anormal et qui sent particulièrement fort, c’est à ce moment que vous pouvez vous interroger. Généralement lorsque votre odeur est très forte elle peut s’accompagner de démangeaisons et de douleurs. Dès lors, consultez un gynécologue.

En revanche, camoufler toute odeur avec un savon intime n’est  vraiment  pas conseillé. 


Les produits d’hygiène intime agressifs peuvent déséquilibrer votre flore vaginale


La nature est bien faite, et l’intérieur de votre vagin est capable de d'auto-nettoyer. Il contient beaucoup de bactéries considérées comme de bonnes bactéries. Elles maintiennent l’équilibre du pH idéal acide de votre vagin.

Cette partie du corps contient énormément de bactéries au même titre que l’intestin. Les lactobacilles aident à maintenir l'équilibre du pH à moins de 4,5. Si le pH augmente et devient moins acide, le vagin peut être sujet aux infections. Cette acidité permet d’éviter aux mauvaises bactéries de venir se loger et de créer des infections. 


Les bonnes bactéries du vagin : 

  • elles sont plus nombreuses que les mauvaises bactéries et nous permettent de gérer les bactéries potentiellement nocives, 
  • le vagin peut produire des antibiotiques naturels aussi appelés “bactériocines” pour réduire ou tuer d’autres bactéries qui pénètrent dans le vagin,
  • le vagin contient une substance qui empêche les bactéries envahissantes de coller aux parois vaginales, les “mauvaises” bactéries n'envahissent donc pas les tissus. 

Si l’équilibre de la flore vaginale est perturbé par un usage trop fréquent de produits chimiques, les infections peuvent arriver en plus grand nombre. 


Bien sûr qu’il faut vous laver mais concentrez-vous sur la vulve (clitoris et lèvres) et laissez l’intérieur de votre vagin se laver tout seul. 


Les soins intimes parfumés en cas d’irritation ne sont pas miraculeux et assèchent votre vagin 


Si vous souffrez déjà d’irritations vaginales et que vous souhaitiez calmer les douleurs, sachez que les produits d’hygiène parfumés ne les soigneront pas. 

Utiliser des lingettes, produits ou spray à outrance n’arrangera pas les choses. Ce n’est pas parce que votre vagin est un peu irrité, qu’il faut le laver plus souvent. Ne dépassez pas plus de deux toilettes par jour. 

Les lingettes intimes et autre produits parfumés assèchent votre vagin ce qui peut engendrer des rapports sexuels douloureux. 

Trop de produits peut vous rendre sujettes aux candidoses ou vaginoses fréquentes.

Afin d’apaiser vos douleurs, i est conseillé d’utiliser des produits plus naturels comme des soins au pH neutre et basique. Un savon doux sans savon avec un pH aux alentours de 4,5 et 9. Celui ci respecte le pH physiologique de cette zone du corps. 


Les gestes préventifs pour adoucir vos irritations

  • Lavez votre vulve à l’eau froide ou tiède
  • Surveillez les composants de vos savons au pH basique
  • Privilégiez les sous-vêtements, qui ont un fond de culotte en coton au contact de la vulve
  • Utilisez du papier toilette doux pour éviter l’assèchement 

Les produits qui sont donc à éviter 

  • Les savons, lingettes  qui contiennent des antiseptiques qui détruisent les bonnes bactéries
  • Les gels douches lingettes et sprays trop parfumés qui agressent votre flore
  • Le savon de Marseille dont le ph trop alcalin peut assécher vos muqueuses.  

Si vous respectez cela, vous pourrez éviter les irritations, les infections et donc les mauvaises odeurs. Plus besoin d’utiliser des savons parfumés pour les dissimuler et vous retrouverez votre odeur naturelle. 

 *Si vos symptômes persistent, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue. Cet article est à titre informatif.