Blooming rencontre : Dream Act

Ce n’est pas toujours évident de consommer de manière éthique et responsable. Blooming a rencontré Dream Act, une plateforme qui réunit des produit issus du commerce eco-responsable. Claire Chouraqui, une des co-fondatrices nous parle de la mode éthique et responsable, des protections hygiéniques qu’elle utilise et de sa vision de l’entreprenariat au féminin. 

 

 

Voici la retranscription de notre entretien 

Blooming

Comment est né Dream Act ? 


Claire Chouraqui

Dream Act existe depuis 3 ans. Cela a pour objectif de démocratiser la consommation responsable. Nous avons eu cette idée avec Diane, mon associée alors que nous étions en colocation à la fin de nos études. Nous avions envie de donner plus de sens à nos choix du quotidien. Nous ne savions pas forcément comment faire en tant qu’étudiante sans beaucoup de temps, ni d’argent. Nous nous sommes vite rendue compte que finalement c’est dans nos choix de consommations du quotidien qu’on peut très facilement avoir un impact positif quand on sait où et comment mieux acheter. 

C’est à partir de là que nous avons décidé de créer DREAM ACT qui est aujourd’hui une marketplace, sur laquelle nous pouvons acheter des produits de marques éthiques et écologiques. En toute transparence sur le processus de production et l’impact positif de ses marques engagées. 


Combien de marques éthiques et écologiques proposez-vous ? 


Aujourd’hui nous avons environ 400 marques sur le site Dream Act. Dans des domaines aussi variés que la mode éthique, les cosmétiques naturels, les produits pour enfants, la maison ou encore l’hygiène intime. 

Cela nous tient à coeur d’avoir cette diversité d’offres pour que chacun puisse consommer responsable sur les sujets qui lui tiennent à coeur pour commencer et élargir ensuite. 


Concernant l’hygiène féminine ? 


Sur l’hygiène féminine, pour le moment nous proposons des tampons bios, des serviettes hygiéniques réutilisables, la CUP, nous n’avons pas encore de culottes menstruelles mais nous avons hâte d’en avoir aussi ! 


Et toi quelles protections utilises-tu ? 


Moi je suis plus tampons bios ou culottes de règles :-) 


Est-ce nécessaire de s’associer en entreprise ? 


C’est comme un mariage ! Quand on est une boîte ensemble on à une vraie confiance et que ce n’est pas des personnes complémentaires c’est la pire chose de monter quelque chose avec quelqu’un avec qui cela ne fonctionne pas. J’ai eu de la chance de bien m’associer, merci Diane  :-) 


Un mot sur l’entreprenariat au féminin ? 


Je pense qu’en tant que femme, on nous pousse moins à entreprendre. Tout le monde était très heureux que je me lance mais personne n’y croyait. Tout le monde se disait, c’est bien, ça va lui faire une expérience, c’est sympa, c’est mignon...Mais tu as le droit d’arrêter quand tu veux, ou cela te fera une année en plus, un peu comme une année d’études.

Lorsque je vois mes oncles qui ont monté leurs boîtes, personne ne leur a jamais dit cela ! 

Je pense qu’il faut peut-être plus de pugnacité quand on est une femme, car la société nous laisse le choix d’arrêter plus facilement. 

 

Merci Claire Chouraqui :-) 

Retrouvez toutes les marques éthiques et écologiques  : www.Dreamact.eu/fr