Comment soulager les règles douloureuses ?

En France, 7 millions de femmes souffrent pendant leurs règles[1]. 2,4 millions ont des douleurs gynécol

ogiques. Ces chiffres révèlent une des premières complications des règles : la douleur. Elle met à l’épreuve à la fois le corps et l’esprit.

L’hystérie féminine a longtemps été la seule explication aux règles douloureuses. L’utérus était considéré comme le responsable des crises hystériques des femmes. Depuis peu, la douleur est reconnue comme un vrai symptôme distinct. Victoire !

Il est normal d’avoir des petites crampes pendant ses règles. Mais il n’est pas normal d’avoir des douleurs nous empêchant de vivre notre quotidien. Des maladies gynécologiques comme l’endométriose peuvent en être l’origine.

Alors si vous souffrez de règles douloureuses, que faire ? Nous vous proposons quelques solutions simples et naturelles à mettre en place, et même à combiner !

Règles douloureuses : adaptez votre alimentation

Adapter son alimentation peut limiter les douleurs de règles : le rééquilibrage alimentaire peut être une solution pour vous aider. Il peut passer par une consultation avec un spécialiste. Aussi, l’alimentation anti-inflammatoire et la micronutrition peuvent vous soulager.

Alors, alimentation et règles douloureuses : que faire ? Voici quelques conseils simples à adopter pour vous soulager :

  • Consommez légumes et fruits biologiques à volonté, en insistant sur ceux riches en fer : ils compenseront vos carences dues aux règles. Vous pouvez manger des haricots mungo, des brocolis, des épinards et des tomates.
  • Faites le plein d’omégas 3, et ce, pendant tout votre cycle ! Ils sont anti-oxydants et anti-inflammatoires. Vous pouvez alterner entre le saumon (une fois par semaine maximum), le maquereau et la sardine. Pour les végétariennes, les algues sont essentielles : vous pouvez compenser en ajoutant de la spiruline à vos préparations.
  • Complémentez-vous ! N’hésitez pas à ajouter des graines et des huiles (olive, colza ou noix) pour les omégas 3 et les fibres. Ce sont de précieux alliés contre la constipation !

En diététique chinoise, il est conseillé de privilégier les aliments cuits suivants :

  • Oignon, fenouil, noix de cajou, datte, sésame, haricots rouges, céréales semi-complètes, betterave.
  • Viande, volaille et œufs bien cuits.

Règles douloureuses : que faire avec les infusions ? Favorisez les décoctions suivantes :

  • Gingembre, feuilles de framboisier séchées ou de pelures d’orange, avec une pincée de poivre noir.

Ces conseils ne se substituent pas à une consultation avec un professionnel dédié. N’hésitez pas à consulter un.e diététicien.ne pour aller plus loin. S’il est spécialisé en micronutrition, c’est mieux !

Donnez de la douceur à votre corps

Règles douloureuses : que faire ? (quand ça ne va pas du tout ?)

Le bien-être est LA condition pour que ses règles se passent (relativement) bien.    Le corps et la tête sont étroitement liés dans la douleur : alors, lâchez prise !

Plusieurs solutions de bien-être préviennent et  limitent les règles douloureuses : découvrons-les !
  • Le Yoga et le Pilate permettent de faire travailler et d’étirer les muscles internes. Les sphères gynécologiques, intestinales, rectales, sont mobilisées pendant les cycles. Il est nécessaire de les faire travailler afin de pouvoir gagner en mobilité et soulager durablement les douleurs. Il existe d’ailleurs des postures spécifiques dédiées aux douleurs de règles.
  • La méditation permet de contrôler les douleurs et promeut l’acceptation. La concentration sur la respiration permet le lâcher-prise et influe sur l’impact de la douleur.
  • La sophrologie est également un bon outil pour réussir à lâcher prise. A l’aide d’exercices de visualisation, vous pouvez réussir à vous focaliser sur des moments heureux. Cette technique est utilisée régulièrement dans le traitement de la douleur.
  • La maxi-bouillotte : elle vous changera la vie pendant vos règles ! Elles sont pratiques car elles sont longues : vous pouvez couvrir à la fois votre ventre et votre dos.

Soulager son quotidien avec des règles douloureuses : que faire ?

Petit conseil : s’aménager un temps à soi chaque jour. Prenez 10 ou 15 minutes pour faire des choses qui vous font plaisir.

Acquérir ces petites habitudes peut être vraiment efficace au quotidien : misez sur la prévention et n’hésitez pas à les appliquer si besoin.

Adoptez les huiles au quotidien

Pendant des règles douloureuses, les huiles peuvent être des alliées très précieuses. Elles ont de nombreuses vertus pour les femmes. Elles sont également peu chères, alors profitez-en ! Pensez à privilégier les huiles biologiques.

Deux types d’huiles existent :

  • Les huiles essentielles sont obtenues par la distillation d’une plante par vapeur d’eau. Elles ne sont pas solubles dans l’eau. Elles sont utilisées en faible quantité, car leur concentration est forte.
  • Les huiles végétales proviennent de la pression à froid ou à chaud d’oléagineux frais. Elles sont souvent utilisées pour les soins du corps.

Règles douloureuses : que faire avec les huiles essentielles ?

Voici une petite liste d’huiles à adopter d’urgence :

  • L’huile essentielle d’achillée millefeuille: c’est LA plante à utiliser contre les crampes de utérines. Elle permet la décongestion de l’utérus.
  • L’huile essentielle d’ylang-ylang : elle est anti-inflammatoire et évite les spasmes.
  • L’huile essentielle de basilic tropical : elle est également antispasmodique.
  • L’huile essentielle de camomille romaine : son action apaisante est reconnue pour soulager les douleurs prémenstruelles.
  • L’huile végétale de ricin: en compresses tièdes sur le bas-ventre, elle soulage les douleurs.

Règles douloureuses : que faire avec les huiles végétales ?

Petit conseil : pour vos mélanges, n’hésitez pas à varier les huiles végétales ! Elles possèdent chacune leurs spécificités : huile d’avocat, huile de coco, huile d’abricot ou huile d’argan par exemple.

Ces huiles doivent être utilisées avec parcimonie. En raison de leurs actifs très puissants, certaines peuvent être contre indiquées. Il est préférable de consulter un.e naturopathe, un.e aromathérapeute ou un pharmacien spécialisé. Suivez leurs conseils et retrouvez ici quelques petites formules à faire chez vous !

Osez les médecines alternatives

Les médecines alternatives peuvent vous aider dans la régulation de vos douleurs. Elles sont complémentaires à votre traitement hormonal (si vous en avez un).

Médecines alternatives et règles douloureuses : que faire ? Allez voir un.e spécialiste pour améliorer votre confort de vie ! Elles peuvent aussi alléger les prises de médicaments antalgiques.

  • L’homéopathie consiste à renforcer la capacité d’auto-guérison du corps. Elle traite « un terrain » et non pas des symptômes isolés. Le médecin peut prescrire de petits granules comprenant des substances (végétales, animales ou minérales) très diluées.
  • La phytothérapie utilise les plantes. Elles ont des principes actifs avec de vrais bénéfices. Les plantes peuvent être utilisées fraîches ou sèches, en poudre ou en extraits hydroalcooliques (extraits liquides).
  • L’ostéopathie est une solution préventive de la douleur. Son approche holistique permet de prendre en compte l’individu global. Elle permet de travailler les organes et la mobilité interne. Elle possède une vraie action préventive sur les douleurs de règles, la fatigue ou les maux de tête.

Professionnels de santé et règles douloureuses : que faire ?

Petit conseil : n’hésitez pas à en consulter plusieurs. Il est important que vous puissiez être à l’aise pour parler de vous. Choisissez un médecin, avec une spécialisation homéopathie et/ou phytothérapie.

Ces médecines, dites de compléments ont un rôle préventif majeur. Elles vous permettront de réguler vos douleurs et de mieux-vivre votre cycle.

 

Alors pour soulager les règles douloureuses : que faire ? Les règles sont un vrai handicap au quotidien. Elles peuvent nous affecter dans notre vie personnelle et professionnelle. Et nous mettre le moral à zéro, disons-le. Ce n’est pourtant pas irréductible ! Des solutions existent pour améliorer nos vies.

Avec ces quelques conseils, nous espérons vous guider vers un quotidien plus serein. Parce que oui, nous vous accompagnons pendant vos règles. Mais aussi avant et après. Alors n’hésitez pas à consulter les autres articles de notre blog et à vous inscrire à notre newsletter !  (Et psst… nos culottes menstruelles sont toujours disponibles par  !).

 

[1] Delphine LHUILLERY, Erick PETIT, Eric SAUVANET, Tout sur l’endométriose, Deuxième Partie, Chapitre 1, p.122