La puberté chez les filles : Comprendre les différentes étapes

La puberté marque le moment où une jeune fille, encore une enfant, voit son corps se transformer pour devenir une femme. Cette transformation commence en moyenne à 11 ans, et s’accompagne de bouleversements psychologiques plus ou moins intenses. Que se passe-t-il alors concrètement dans votre corps et votre tête, jeunes filles ? Explications.

Qu’est-ce que la puberté chez les filles ?

La puberté chez les filles est cette période charnière au cours de laquelle, au début de l’adolescence, vous commencez à vous transformer en femmes : vous devenez ce que l’on appelle pubères. Le rôle majeur de la puberté est de permettre aux organes sexuels de se développer afin que la désormais femme en devenir que vous êtes puisse se reproduire. La fin de la puberté chez les filles est marquée par l’apparition des règles. Cette période sera l’occasion de grands bouleversements dans votre corps et votre tête, qui vous mèneront à vous sentir souvent mal, différente, anormale, bizarre, coupable… Il est important que vous ayez conscience que c’est l’évolution de la vie tout simplement, et que chacune de vous le vivra à sa façon dans son propre corps. En un mot, tout cela est normal. 

Le corps se transforme

Un petit rappel de sciences naturelles est ici nécessaire pour comprendre les mécanismes de la puberté chez les filles. Le point de départ de la puberté se situe lorsque l’hypophyse, une petite glande située près de cerveau, se met à produire des hormones qui, tapies là depuis la toute petite enfance, se mettent à agir sur les ovaires, entraînant la sécrétion d’hormones sexuelles : les œstrogènes. Ce processus provoque, au long d’une durée de quatre ans en moyenne, des modifications du corps de la jeune fille qui, d’enfant, devient petit à petit femme. Voici les étapes de la transformation du corps au cours de la puberté chez les filles :

  • Poussée de croissance, de 8 à 10 cm par an.
  • Les seins voient leur aréole s’épaissir, puis grossissent.
  • Des poils commencent à couvrir les grandes lèvres du sexe, puis le pubis, et l’aspect de celui-ci se modifie : il s'oriente vers le bas, les petites lèvres s'hypertrophient, à l’inverse des grandes lèvres, et le clitoris augmente de volume. 
  • Les poils poussent aussi allègrement sur les jambes et sous les aisselles.
  • Les hanches et les cuisses s’arrondissent, le bassin s’élargit, pour un jour être à même de faire sortir un bébé.
  • Des symptômes assez disgracieux surviennent : modification de l’odeur corporelle, augmentation de la transpiration, apparition de boutons d’acné en plus ou moins grand nombre (causés par l’excès de sébum, un liquide gras, qui se met à s'accumuler dans les pores de la peau), cheveux gras (toujours à cause du sébum).
  • N’oublions pas non plus les pertes vaginales : il n’est pas rare que vous commenciez à découvrir dans votre culotte des traces un peu jaunes, parfois gluantes. Pas de panique ! Ces sécrétions empêchent votre vagin de se dessécher et le protègent. Toutefois, si vous constatez qu’elles sentent mauvais, et que vous souffrez de démangeaisons, il faut consulter un médecin : la zone du sexe, constituée de muqueuses très sensibles, peut être sujette à des infections. Pas de panique, elles se guérissent très facilement !
  • Et bien sûr, les règles surviennent : cela signifie que la jeune fille commence à ovuler, et peut désormais tomber enceinte.

Zoom sur les règles

Les règles marquent la fin de la puberté chez les filles. Il s’agit d’une perte de sang par le vagin qui dure quelques jours. Ces règles fonctionnent par cycles menstruels, et surviennent en moyenne tous les 28 jours. Toutefois, si certaines d’entre vous sont rapidement réglées comme du papier à musique, d’autres connaissent des cycles capricieux, avec des règles qui se déclenchent tantôt deux fois dans le mois, tantôt tous les trois mois… Et puis, elles peuvent s’accompagner de douleurs parfois violentes. Vous voulez savoir pourquoi ? Si l’ovule n’est pas fécondé, il va être expulsé par le corps. Les ovaires ne produisent alors plus d’hormones, ce qui entraîne des contractions menant à un rejet de sang.

L’âge moyen de la puberté

À noter que si la moyenne du début de la puberté chez les filles se situe à 11 ans, celle-ci peut survenir de façon précoce, avant 8 ans (pousse des poils et des seins), ou au contraire tardive (pas de seins à 13 ans, pas de règle à 15 ans). Il est alors recommandé aux parents d’emmener la jeune fille consulter un médecin, soit dans le but de la rassurer, soit pour identifier un souci si souci il y a.

Sacrées hormones : à cause d’elle, on ne se reconnaît plus !

Au cours de la puberté des filles, nous avons vu que ce sont les hormones qui sont le déclencheur de nombreuses et importantes modifications corporelles. Mais l'action de ces dernières ne se limite pas à cela ! En effet, elles sont aussi la cause d’une véritable révolution psychologique et comportementale. Et mieux vaut s’y habituer, car leur action sur vos humeurs et votre moral durera toute la vie, avec notamment des pics d’intensité durant le cycle menstruel.

S’émanciper du cocon parental

Bien sûr, jeunes filles, vous êtes heureuses de grandir, d’avancer vaillamment vers l’âge adulte. Mais vous pouvez aussi nourrir des peurs face à cette indépendance nouvelle, vous sentir partagées entre l’envie de mener votre barque vous-mêmes et celle de rester dans le douillet cocon parental. Cela peut susciter chez vous le besoin de jouer avec les limites et entraîner une attitude rebelle : accès d’impertinence, désobéissance, variations ou sautes d’humeur, besoin excessif de solitude. Encore une fois, tout cela est normal… bien que difficile à gérer, que ce soit pour vous qui le vivez ou vos parents qui se trouvent bien souvent démunis et ne vous reconnaissent plus !

Un ouragan émotionnel

Et pour cause : que de nouvelles choses à affronter durant la période de puberté chez les filles ! On peut être heureuse de voir son corps se transformer, aimer ces formes nouvelles et appétissantes, fière de se sentir femme. Mais on peut aussi ne pas reconnaître ce corps nouveau, ne pas réussir à l’aimer, parfois développer des complexes… Il y a aussi le regard des garçons sur ce corps nouveau, qui peut être vécu comme plaisant et excitant, ou au contraire gênant, intrusif. Vous pouvez être troublées parce que vous commencez à éprouver du désir. La puberté chez les filles est une période durant laquelle on se pose de nombreuses questions, on est perdu dans cet ouragan émotionnel ! Tout ceci peut être la source d’inquiétude, de doute, d’un certain désespoir parfois. Autant de sentiments qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère et qu’il est de bon augure pour les parents de savoir remarquer, entendre, même derrière les silences, et écouter, avec indulgence, sans juger ! On est toutes passées par là : apprendre à s’accepter et à s’aimer n’est pas toujours évident, mais ô combien fondamental pour se lancer dans le monde des adultes avec confiance.

Enfin une femme

La puberté des filles est certes une période de chamboulement que chaque jeune fille traverse avec plus ou moins de heurts. Mais au final, vous deviendrez toutes des femmes ! Et cette période ô combien riche, mais loin d’être facile à vivre, vous paraîtra rapidement lointaine et insignifiante à l’échelle de toute la vie qui vous attend…