Pliage de cup : comment mettre une coupe menstruelle ?

La coupe menstruelle, communément appelée « cup », est de plus en plus plébiscitée par les femmes. Et pour cause, ses nombreux avantages ne peuvent pas ne pas nous conquérir. Elle est en effet écologique, réutilisable, facile à mettre… Facile à mettre ? Encore faut-il avoir la bonne méthode.

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le pliage de cup optimal ! 😊

C’est quoi, une cup ?

Nous allons vous donner ici toutes les clés pour un pliage de cup réussi. Mais auparavant, il est opportun de rappeler les fondamentaux de cette petite coupe en forme d’entonnoir. Insérée dans le vagin, elle a pour particularité de recueillir le sang au lieu de l’absorber, comme le font classiquement les tampons et les serviettes hygiéniques.

  • Fabriquée en caoutchouc, silicone ou latex, la cup est hypoallergénique. Elle ne contient aucune substance chimique, ce qui permet de respecter au mieux la flore vaginale, évitant les désagréments tels que l’assèchement des muqueuses ou les mycoses.
  • Elle ne diffuse aucune mauvaise odeur.
  • Une fois positionnée, on ne la sent pas, le confort est optimal.
  • Réutilisable à chaque cycle durant plusieurs années, elle est aussi économique qu’écologique.
  • Disponible en plusieurs tailles, elle s’adapte à toutes les femmes, de la jeune fille vierge tout juste réglée à la multipare aguerrie. 
  • Elle peut se porter durant 8 à 10 heures d’affilée, avec un stérilet, de jour comme de nuit, en toutes circonstances, et même pour faire du sport. 
  • Elle ne fuit pas, sauf si elle est mal positionnée, ou que le flux est exceptionnellement abondant (ce genre de « débordement » peut également survenir en cas de configuration atypique de l’utérus).

Pliage de cup : adopter la bonne méthode, facile et rapide

L’adoption de la cup nécessite une phase d’apprentissage. Il faut en effet adopter le bon coup de main pour la plier et l’insérer correctement dans le vagin. Montrez-vous appliquées et patientes, et vous verrez que, une fois la phase de familiarisation passée, vous ne pourrez plus vous passer de la coupe menstruelle.

  • Lavez-vous soigneusement les mains avec un savon neutre.
  • Adoptez une position confortable. Couchée, debout, assise, accroupie, … à vous de voir ce qui vous convient le mieux !
  • Vous allez ensuite plier votre cup afin de pouvoir ensuite la positionner correctement. Le pliage de cup peut se faire de différentes manières : en tulipe, en U, en 7, en C, en S, sans oublier la méthode « push down » (pliage d’un coin vers le bas (voir schéma - source : www.coupe menstruelle.net).
  • Vous pouvez pour plus de confort et de facilité mouiller l’entrée du vagin avec de l’eau, ou avec un lubrifiant à base d’eau.
  • Avec votre pouce et votre index, introduisez la cup à l’entrée du vagin, où, une fois délicatement lâchée, elle se dépliera d’elle-même en épousant parfaitement les parois des muqueuses. La cup s’insère plus bas dans le vagin qu’un tampon classique. 

Positionnée trop haut, il y a un risque de fuite. Et trop bas, elle vous gênera. Pour vérifier qu’elle est bien à sa place, vous pouvez essayer de la faire bouger doucement en manipulant la tige : si elle reste immobile, c’est qu’elle est à sa place 📍 !

  • Une fois le pliage de cup maîtrisé, prenez soin de vous familiariser avec son retrait. Celui-ci doit s’effectuer toutes les 8 à 10 heures maximum. Bien détendue, les mains propres, tirez délicatement la tige demeurée à l’entrée du vagin, pincez le bas de la coupe menstruelle afin de supprimer l’effet ventouse, et retirez-la bien droite afin de ne pas renverser son contenu. Ensuite, on la vide, la nettoie, et on la réinstalle. En quelques dizaines de secondes, le tour est joué !

Entretien de la cup : les bons gestes à adopter

À ce propos, n’omettons pas de divulguer quelques informations qui ont leur importance au sujet de l’entretien.

Maîtriser le pliage de la cup, de même que son installation, c’est bien mais ça ne suffit pas. Il est en effet aussi nécessaire de connaître quelques rudiments d’hygiène afin de la garder propre et saine en permanence. Ainsi, à chaque fois qu’elle est ôtée pour être vidée et remise, la cup doit être au préalable nettoyée. Pas de lave-linge/vaisselle, ni de produits antibactériens, ni non plus de javel ou d’alcool, autant d’agresseurs pour les délicates muqueuses du vagin. Juste de l’eau froide, éventuellement additionnée de savon neutre.

Enfin, il est conseillé de procéder à une stérilisation avant la première utilisation ainsi qu’en début et fin de cycle. Rien de très compliqué dans tout ce processus, juste un petit tour de main à prendre, notamment pour le pliage de la cup, et vous verrez vous ne pourrez plus vous en passer !