Du recyclage à l’upcycling : redonner vie aux vêtements

Dans le monde, plus de 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année, soit 62 millions de tonnes de textile. En 2030, ce chiffre devrait atteindre 102 millions de tonnes. D’après un rapport de la WWF sur « l’industrie de l’habillement et des textiles », celle-ci est à l’origine de l’émission de plus de 1,7 milliard de tonnes de CO2, sans compter les quantités astronomiques d’eau nécessaires pour produire des vêtements. L’industrie textile et de la mode est donc l’un des principaux pollueurs au monde🌎

En tant que citoyennes, notre devoir est d’agir. Comment ? En revoyant nos habitudes de consommation textile, mais aussi en adoptant un comportement plus responsable face à nos vieux vêtements. Parce que chez Blooming, on croit que la consommation de produits textiles plus responsables a un vrai impact sur la planète (la preuve avec nos culottes menstruelles en matières certifiées OEKO-TEX STANDARD 100), voilà des astuces pour redonner une seconde vie à votre garde-robe !

Le gaspillage textile en France : seulement un quart de nos vêtements sont recyclés

D’après vous, quelle quantité de vêtements une femme française achète-t-elle en une année ? Si l’on en croit le documentaire intitulé « Vêtements, n’en jetez plus ! » diffusé sur Arte en 2016, ce serait plus de 30 kg de textile consommés par an👗. Effarant, n’est-ce pas ? Pourtant, tous les pays les plus développés d’Europe affichent une consommation similaire. Toujours d’après le documentaire diffusé sur Arte en 2016, on compte environ 150 euros de vêtements non portés dans le dressing des Français.

La France comptabilise 700 000 tonnes de vêtements, linge et chaussures achetés par année. Malheureusement, seulement un quart de ces produits textiles sont recyclés en fin de chaîne.

via GIPHY


 

À la lumière de ces informations, Blooming vous propose de vous engager dans la lutte contre le gaspillage textile. Sur notre blog, nous vous avons déjà proposé une sélection de marques de vêtements éthiques et responsables. Dans cet article, nous allons nous intéresser à toutes les solutions qui vous aideront à redonner une seconde vie à vos habits. L’upcycling de vêtement, le recyclage, le don, la revente ou le troc, choisissez la solution qui vous permettra de réduire vos déchets.

L’upcycling de vêtement : une seconde vie pour votre dressing !

L’upcycling de vêtement est une solution très intéressante pour valoriser les vêtements dont vous souhaitez vous débarrasser. Connaissez-vous ce concept ? En français, l’upcycling de vêtement pourrait se traduire par « sur-recyclage », ou « recyclage par le haut ».

L’upcycling est une méthode de traitement des déchets, visant à redonner une utilité aux objets, ou aux textiles dont nous n’avons plus besoin. Les matières premières inutiles sont employées pour créer de nouveaux produits plus qualitatifs. Par exemple, l’upcycling de vêtement permet de fabriquer une nouvelle pièce grâce à des chutes de tissus, ou des habits que vous ne mettez plus.

Quelles sont les origines de l’upcycling ?

L’upcycling est un concept né dans les pays en voie de développement, où l’accès des biens de consommation est bien plus complexe qu’en Occident. Dans ces régions du globe, la majorité des déchets est valorisée et utilisée pour concevoir de nouveaux objets. Ce concept a inspiré les Occidentaux, et plus particulièrement Reiner Pilz, un ingénieur et architecte allemand. C’est en 1994 qu’il utilise pour la première fois le terme upcycling. Aujourd’hui, l’upcycling de vêtement est une tendance qui tend à s’installer, en France et dans le monde.

Peut-on faire soi-même de l’upcycling de vêtements ?

L’upcycling de vêtement peut être envisagé par n’importe qui. En effet, chacune d’entre nous est capable d’utiliser de vieux vêtements pour fabriquer de nouvelles pièces tendance, à condition toutefois de disposer du matériel nécessaire ! Par exemple, il est possible de redonner une seconde vie à une veste en la cintrant, ou en rétrécissant la longueur des manches. Un simple t-shirt peut être transformé en un joli crop-top, et une paire de jeans en short.

En outre, avec des chutes de tissus ou de vieux vêtements, vous pouvez fabriquer une bouillotte sèche, mais aussi un tawashi, cette éponge lavable utilisée par les adeptes du zéro-déchet, ou encore des chiffons.

L’upcycling de vêtement est un concept inspirant. Grâce à lui, libérez votre créativité tout en limitant votre impact sur la planète. Et pour cela, nul besoin d’être une pro de la couture !

Quelles sont les marques spécialisées dans l’upcycling ?

Les conséquences de la fast fashion sur l’environnement ont suscité chez certaines marques l’envie de se lancer dans l’upcycling de vêtement. Nous pouvons citer, par exemple, Les Vilains Parisiens qui valorisent les déchets textiles dans la conception de leurs produits, ou encore Les Chaussettes Orphelines. La marque récupère les chaussettes en mauvais état ou orphelines et les utilise dans la création de vêtements et d’accessoires.

D’autres enseignes s’engagent dans la valorisation des déchets textiles, comme Blancheporte, Damoiseaux, Gaelle Constantini ou Christian Michel.

Le recyclage des vieux vêtements : une filière qui a du sens

Si l’upcycling de vêtement permet de redonner une seconde vie au contenu de votre dressing, le recyclage est un autre procédé visant à valoriser les déchets textiles️.

Mais quelle est la différence entre ces deux concepts ? L’upcycling de vêtement est un procédé de recyclage par le haut, visant à fabriquer grâce aux déchets un produit de meilleure qualité. En revanche, le recyclage implique la destruction des déchets, dans le but de prélever une matière première utilisée dans la fabrication de nouveaux objets. Le recyclage est un procédé énergivore, contrairement à l’upcycling qui ne nécessite aucune consommation d’énergie.

Le Relay, une entreprise sociale à découvrir

Les produits textiles usagés n’ont pas leur place dans la poubelle des ordures ménagères. Aussi, la solution la plus simple pour recycler vos vieux vêtements consiste à les déposer dans un point de collecte, par exemple dans un conteneur de l’entreprise Relay.

Relay propose « une valorisation de vos vêtements à 97% ». Cette entreprise sociale spécialisée dans le recyclage s’engage également pour « l’insertion des personnes en situation d’exclusion, par la création d’emplois durables ».

En déposant vos vieux vêtements dans une borne Relay, vous participez à la valorisation des déchets textiles et à l’insertion de personnes en difficulté dans le milieu professionnel. Et pour cela, rien de plus simple. Il vous suffit de placer vos vieux vêtements propres et secs dans un sac de 30 litres.


Que deviennent les vêtements déposés dans les points de collecte ?

L’entreprise Relay s’engage à recycler 97% de vos vêtements :

  • 55% sont exportés dans les pays en voie de développement,
  • 6% sont vendus dans des boutiques Ding Fring,
  • 10% sont transformés en chiffons d’essuyage,
  • 26% entrent dans la fabrication de matières premières et d’isolants.

La revente de vêtements : une autre solution pour éviter le gaspillage textile

L’upcycling de vêtement, ainsi que le recyclage sont deux méthodes de valorisation des déchets permettant de limiter le gaspillage textile. Mais d’autres méthodes peuvent être envisagées pour redonner une seconde vie à vos vieux habits, comme la revente de vêtements !

Cette veste en jean ne vous va plus ? Ce t-shirt ne vous procure aucune émotion particulière ? Vous n’avez jamais mis ce pantalon ? Alors, vendez-les ! Vous connaissez très certainement les applications Vinted ou United Wardrobe, vous permettant de vendre très facilement et en quelques clics les habits dont vous souhaitez vous débarrasser.

Bien sûr, vous pouvez également déposer vos vêtements dans des friperies ou des boutiques de seconde main, ou poster des annonces sur des plateformes de vente entre particuliers sur Internet. Ainsi, faites du tri dans votre garde-robe, donnez une seconde vie à vos habits et financez les nouvelles pièces de votre dressing !

Le don et le troc de vêtements, une alternative à envisager

Le don et le troc sont deux alternatives à l’upcycling de vêtement, au recyclage et à la revente. Faites une bonne action, ou renouvelez gratuitement votre garde-robe, en participant à des journées troc ! Ces événements organisés par des particuliers sont de plus en plus populaires, partout en France.

Redonner une seconde vie à ses vêtements : pourquoi est-ce important ?

Qu’il s’agisse de l’upcycling de vêtement, du recyclage, du don, du troc ou de la revente, redonner une seconde vie à ses vieux habits est un acte citoyen essentiel. En effet, la valorisation des déchets textiles possède un impact considérable sur l’environnement. Il devient alors possible de réduire la quantité d’énergie et de matières premières utilisée, tout en limitant sa production de déchets.

En outre, certaines méthodes comme la revente et l’upcycling de vêtement permettent de réaliser des économies, ou de financer à bas prix les nouvelles pièces de son dressing. Enfin, le don et le recyclage de vêtement aident les personnes défavorisées à se vêtir dignement, mais aussi à s’insérer dans le milieu professionnel.

Repenser ses habitudes de consommation pour éviter le gaspillage textile

Réduire ses déchets et opter pour des solutions de valorisation sont autant d’actes citoyens en faveur de l’environnement et des personnes. Mais, pour éviter le gaspillage textile, la meilleure solution consiste à revoir ses habitudes de consommation et son rapport à la mode.

La fast fashion nous incite à consommer toujours plus de produits dont nous n’avons pas forcément besoin. Lors de votre prochaine virée shopping, posez-vous les bonnes questions. En effet, chaque achat doit être le fruit d’une réflexion. Blooming vous encourage à devenir des consommatrices responsables, informées et concernées.