Mycose vaginale : le guide pour comprendre et agir

Vos parties intimes vous démangent ? Il s'agit peut-être d'une mycose vaginale, une maladie gynécologique bénigne mais fréquente, causée par un minuscule champignon. Rassurez-vous, cela ne signifie absolument pas que votre hygiène intime laisse à désirer. C'est même plutôt l'inverse 😌 ! Les douches vaginales, il ne faut pas en abuser sous peine de provoquer un déséquilibre de la flore vaginale. Si l'équilibre est rompu, c'est la panique ! Les bactéries se multiplient, provoquant tout un cortège de symptômes désagréables.

Causes, symptômes et solutions, Blooming vous dit tout sur la mycose vaginale.    

Qu'est-ce qui provoque une mycose vaginale ?

Le coupable, c'est un champignon microscopique. Son nom : le candida albicans. Faut-il les exterminer tous pour se débarrasser de cette infection génitale ? La réponse est non ! Cette levure participe à l'équilibre de la flore vaginale. Ces micro-organismes tapissent la muqueuse utérine, protégeant également le vagin contre les infections.

 

Vous êtes perdue 🤔 ? C'est normal, cela peut sembler paradoxal. Pourquoi ce champignon devient-il tout à coup nocif ? Tout simplement parce qu'il a la capacité de se transformer. Abracadabra, mycose te voilà ! Mais la magie – si l'on peut parler de magie – opère uniquement lorsque certains facteurs sont réunis. Les spores inactives sortent alors de leur léthargie 😴 pour se muer en filaments qui vont venir chatouiller votre vagin.

Parmi les facteurs favorisant l'apparition de mycoses vaginales, on peut notamment citer :

  • Une toilette intime excessive et/ou avec des savons antiseptiques ;
  • Une transpiration excessive : la chaleur accélère le développement des champignons ;
  • Certains médicaments, notamment les antibiotiques et les corticoïdes ;
  • Le port de protège-slips en permanence. Si vous avez des règles irrégulières, testez plutôt la culotte menstruelle en coton. Elle ne provoque aucune irritation.

Vous portez des vêtements serrés au quotidien ? Certes, le jean regular est moins sexy mais si vous souhaitez vous débarrasser des mycoses, il va falloir laisser votre pantalon skinny au placard pendant l'épisode de mycose.

Quels sont les symptômes d'une mycose vaginale ?

Voici les signes évocateurs d'une mycose vaginale les plus fréquemment rencontrés :

  • Des démangeaisons de la vulve et du vagin assez intenses. Elles peuvent survenir de jour comme de nuit et vous tirer des bras de Morphée tellement l'envie de se gratter est irrépressible.
  • Des pertes blanches dont l'aspect évoque du lait caillé. Heureusement, elles sont inodores !
  • Une sensation de brûlure, notamment au moment d'uriner.
  • Des douleurs lors des rapports sexuels.

Les hormones, et plus particulièrement les œstrogènes, jouent également un rôle dans l'apparition des mycoses vaginales. Pour se multiplier, ces champignons ont besoin de nourriture. Et la nourriture préférée du Candida Albicans, c'est le sucre 🍬 ! Sous l'effet des œstrogènes, le corps produit une plus grande quantité de glycogène. Dissimulé dans les cellules du vagin, il offre un réel festin à ce champignon.

La mycose vaginale est plus susceptible de faire son apparition lorsque le corps contient une quantité d'œstrogènes plus importante. C'est notamment le cas :

  • juste avant les règles ;
  • pendant la grossesse ;
  • à tout moment pour les femmes diabétiques.

Malheureusement, ces symptômes sont aussi rencontrés dans nombre d'infections vaginales. Il pourrait aussi s'agir de psoriasis, d'herpès, d'un lichen scléreux… ou d'une autre infection sexuellement transmissible. Un seul mot d'ordre : consultez ! Poser le bon diagnostic est indispensable pour obtenir un traitement adéquat.

Comment soulager rapidement une mycose vaginale ?

Les mycoses génitales ne disparaissent pas d'elles-mêmes. Une fois le diagnostic établi, le médecin vous prescrira un médicament antifongique. Il peut s'agir de comprimés à prendre oralement ou d'ovules à introduire dans le vagin. En cas d'inflammation de la vulve, un traitement local sous forme de crème permet de soulager une mycose qui gratte.

Les symptômes ont disparu ? Ne vous croyez pas à l'abri d'une récidive. Ces champignons sont petits mais coriaces 😈 ! Alors pour en être quitte pour de bon, poursuivez le traitement jusqu'à la fin. Certaines femmes souffrent de mycoses à répétition. Elles surviennent plus 4 fois par an. Si c'est votre cas, le médecin ou gynécologue peut vous prescrire un traitement de fond à base de probiotiques pour restaurer la flore vaginale.

Et la question que vous vous posez toutes : faut-il faire vœu d'abstinence durant la durée du traitement ? Non, les rapports sexuels sont permis, mais il est tout de même recommandé d'utiliser un préservatif. Selon certaines études, la mycose vaginale pourrait être assimilée à une infection sexuellement transmissible. Même si votre conjoint vous aime plus que tout, il y a certaines choses qu'il préfère certainement ne pas partager avec vous.

La mycose vaginale, une fois mais pas deux ! Pour limiter leur apparition, préférez les sous-vêtements en fibres naturelles comme le coton et évitez de porter des protège-slips 15 jours sur le mois. Peur des fuites ? Chez Blooming, vous trouverez un grand choix de culottes menstruelles adaptées à tous les flux… Pour garder votre féminité tout en vous sentant protégée, notre culotte menstruelle en dentelle est votre meilleure alliée.