Appareil génital de la femme : tout savoir sur les organes féminins

Des cols, des monts, des cavités, en explorant l'appareil génital de la femme, on a l'impression de faire le tour du monde 🌎. Plaisir, reproduction, chaque organe féminin joue un rôle spécifique. Et vous, connaissez-vous les organes génitaux féminins sur le bout des doigts ? Si ce n'est pas le cas, suivez ce guide. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l'appareil génital de la femme.

Les organes internes de l'appareil génital de la femme

Comme leur nom l'indique, les organes génitaux internes sont situés à l'intérieur du corps de la femme. Parmi ceux-ci, on retrouve :

L'utérus

<h3>L'utérus</h3>

Organe féminin central dans la reproduction, il est bien reconnaissable à sa forme de poire. De moins lorsque tout va bien ! Certaines femmes présentent des malformations de l'utérus. À l'échographie, il prend la forme d'une banane – ou de croissant 🥐 pour les plus gourmandes. On parle d'utérus unicorne. Ce muscle creux se trouve dans votre bas-ventre, entre la vessie et l'intestin. C'est cette cavité utérine qui servira de nid douillet pour l'ovule fécondé, pour l'embryon puis pour le fœtus. L'utérus est recouvert d'une muqueuse souple appelée endomètre. À chaque cycle menstruel, elle est éliminée au moment des règles, avant l'ovule s'il n'a pas été fécondé.

Lors des rapports sexuels, les spermatozoïdes accèdent à l'utérus en se frayant un chemin à travers le col utérin. Large de quelques centimètres seulement, le col de l'utérus est directement relié au vagin. Petit en taille, son rôle est par contre crucial. Voyez plutôt :

  • Il sécrète la glaire cervicale, aussi connue sous le nom de pertes blanches : pendant l'ovulation, les glaires deviennent plus fluides. Hop Hop Hop voilà qui facilite la tâche des spermatozoïdes pour remonter jusqu'à l'ovule lovée dans l'utérus.
  • Le col utérin protège l'utérus contre toutes sortes d'infections. Grâce à lui, votre mycose vaginale reste bien localisée dans le vagin.
  • Le col utérin, c'est un peu comme la porte de votre utérus pendant la grossesse. Pendant l'accouchement, il se dilate pour laisser sortir bébé.

Les ovaires et les trompes de Fallope

Ces deux organes féminins jouent également un rôle essentiel lors de la reproduction ! Sans eux, bébé ne verrait jamais la lumière du jour.

Les ovaires contiennent une grosse réserve de follicules. Ils ne sont pas loin de 400 000 à la naissance. Eh oui tout ça dans un si petit corps ! À l'adolescence, avec l'arrivée des premières règles, ces follicules vont libérer un ovocyte, à chaque cycle menstruel. Le stock se réduit au fil des années, jusqu'à la ménopause. Mais ce n'est pas tout ! Les ovaires produisent également des hormones sexuelles féminines, les œstrogènes et la progestérone, qui participent au développement des seins, entre autres.

Les trompes de Fallope ou trompes utérines se trouvent de chaque côté de l'utérus. Telle une boussole, elles guident l'ovocyte jusqu'à l'utérus. Celui-ci est capté par de petites franges à leur extrémité. Moment émotion, sortez les mouchoirs : c'est dans les trompes de Fallope que l'ovule et le spermatozoïde échangent leur premier regard.

Le vagin

C'est l'endroit où s'évacuent le sang des règles et les pertes blanches. Vu sous un angle beaucoup plus agréable, c'est lui qui permet la pénétration lors du rapport sexuel. Le pénis est accueilli par les glandes de Bartholin, deux glandes rondes situées à l'entrée du vagin.

Le vagin a le don de s'élargir pour laisser passer le bébé lors de l'accouchement, puis de se rétracter. Point de contact avec les organes génitaux externes, il les protège contre d'éventuelles infections grâce à la flore vaginale.

Les organes génitaux externes de la femme

Penchons-nous à présent sur les organes génitaux féminins externes ! À priori, vous les connaissez puisqu'ils sont visibles. Pourtant les études montrent que 35 % des femmes n'ont jamais vu leur clitoris. Il arrive aussi que vulve et vagin soient confondus. Remettons les pendules à l'heure !

La vulve

La vulve se compose elle-même de plusieurs parties :

  • Le clitoris : organe féminin 100 % dédié au plaisir, il est caché sous les lèvres.
  • Les petites lèvres : elles sont aussi appelées nymphes. Comme le clitoris, elles se gonflent lorsqu'elles sont stimulées.

Les grandes lèvres : elles protègent les petites lèvres et le clitoris, notamment. En cas d'allergies aux serviettes hygiéniques, elles peuvent être source de démangeaisons. Pour éviter les irritations de la vulve, l'idéal est de remplacer les serviettes hygiéniques jetables par des protège-slips lavables ou, plus pratique, une culotte menstruelle en coton.

Le périnée

Ah le périnée ! Les femmes qui viennent d'accoucher pourraient vous en parler longuement. Ce muscle souvent méconnu a un rôle important puisqu'il soutient le bassin, les organes génitaux et l'anus. C'est grâce à lui que vous avez la capacité de vous retenir plusieurs minutes suite à une envie d'uriner. Les jeunes mamans peuvent donc souffrir de fuites urinaires passagères, ce muscle ayant été largement sollicité lors de la grossesse. Une petite rééducation du périnée et vous pourrez dire adieu aux protège-slips !

Terminons ce tour d'horizon de l'appareil génital de la femme par le mont de Vénus. Il s'agit de la zone située en avant du pubis. Sa forme caractéristique lui a valu ce nom sensuel. 

L'appareil génital féminin n'a maintenant plus aucun secret pour vous !