Bien vivre la ménopause ça s’apprend !

La ménopause est souvent vue comme négative dans notre société. Souvent synonyme de l’apparition des premiers signes de l’âge et de la fin de la fertilité. Considérée comme taboue, certaines femmes ne sont pas toujours très au fait des symptômes auxquels elles peuvent faire face. Si nous sommes bien préparées, la ménopause ne devrait pas être vécue comme une épreuve difficile mais comme une nouvelle étape dans sa vie de femme. Comme les premières règles ou un premier accouchement, chaque moment de notre vie nécessite un accompagnement qui nous facilitera la tâche. Blooming vous propose quelques conseils pour préparer corps et esprit à la ménopause.

 

Qu’est-ce que la ménopause ? 

La ménopause est une aménorrhée d'au moins un an liée à un épuisement du capital folliculaire ovarien (les ovules) ; cela s’accompagne d’une moindre production de progestérones et d’oestrogènes : les deux hormones qui contrôlent notre cycle menstruel. La ménopause peut apparaître entre 40 et 60 ans, mais l’âge moyen serait 50 ans. 

  • La préménopause ou périménopause 

Les premiers signes peuvent apparaître entre 8 à 10 ans avant la ménopause. Souvent vers la quarantaine avec le dérèglements de nos menstruations. Pour commencer, les femmes auront un flux soit plus abondant ou plus léger et moins régulier. Les sauts de règles deviennent de plus en plus fréquents jusqu’à totalement disparaître. 

  • Symptômes de la ménopause

Vers la cinquantaine, le taux d’oestrogènes chute et annonce l’arrêt définitif des menstruations. Si pendant cette phase de transition, certaines femmes ne ressentent aucun symptôme, à part la fin des règles, d’autres peuvent manifester des changements tels que : 

  • Une prise de poids
  • Des bouffées de chaleur et des palpitations
  • Des sueurs nocturnes et des troubles du sommeil 
  • Une diminution des sécrétions vaginales 
  • Une baisse de la libido
  • Des vertiges et de la fatigue
  • Des changement cutanés : peau plus fine et plus sensible
  • De la vulnérabilité et de l’irritabilité  
  • Des fuites urinaires et nycturies (les culottes menstruelles sont une très bonne alternative pour les fuites urinaires ;-) ) 

Lorsqu’une femme ressent tous ces changements progressifs, il est important qu’elle consulte son gynécologue pour confirmer qu’elle entre en ménopause. Si les changements physiques vous envahissent, votre médecin peut vous prescrire des traitements hormonaux, à prendre avec précaution.  

Les traitements naturels pour bien vivre sa ménopause 

Certains traitements naturels existent pour apaiser les symptômes et faciliter cette période. 

  • Les traitements phyto-estrogènes

Les actions dans l’organisme de ses composés naturels sont similaires aux hormones féminines. Ils peuvent être utilisés en complément alimentaires ou en infusion. De nombreuses plantes sont utilisées comme : la sauge, qui semble faire ses preuves pour soulager les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes ; l'actée à grappes noires régule l’anxiété et les sautes d’humeurs ; le gingseng semble être efficace contre la baisse de la libido ; la prise de poids rapide peut-être contrôlée avec le trèfle rouge.

  • L’homéopathie

Selon la médecin homéopathe Evelyn Majer Julian il y a un vaste choix de traitement selon vos symptômes : pour les bouffés de chaleur il y a Lilium Tignirum ou Sanguirana ; les troubles de l’humeur optez pour Ignatia ou Sépia… Selon notre état, de nombreux choix s’offrent à nous. N’oublions pas que l’homéopathie en automédication est utilisée pour des cas globaux mais elle s’avère plus efficace quand le traitement est personnalisé. Il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous avec un homéopathe pour plus d’informations. 

Une alimentation saine pour une ménopause sereine

Il est conseillé d’éviter les produits industriels. Les aliments à base de soja, riches en oestrogènes sont conseillés pour prévenir les troubles de la ménopause. Privilégier aussi les aliments fort en vitamine A, B, C, E zinc, les noix, brocolis ou amande qui ralentissent le vieillissement cellulaire. Réduire le sel pour limiter les risques d’hypertension artérielle, et modérer sa consommation de viande très cuite est également bon pour l’organisme. 

Pratiquer une activité physique pour redynamiser le corps

Il est important de reprendre ou commencer des activités sportives telle que la randonnée, la course ou encore la corde à sauter. Des pratiques qui renforcent les os et entretiennent la masse musculaire qui se fragilise avec l’âge. Des activités plus douces comme le yoga ou le pilates sont aussi très conseillées. 

L’option du traitement hormonal 

Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), le traitement hormonal de la ménopause peut aider certaines femmes à mieux vivre les symptômes de celle-ci. Le traitement se doit d'être très court et suivi par un gynécologue. En revanche, il est réservé aux femmes ayant de très forts symptômes. Il ne faut pas avoir de contre-indication (antécédent cancer du sein, maladie du foi, risques cardiovasculaires …). Le traitement consiste à remplacer les hormones secrétées par des hormones de substitution : progestérones et oestrogènes. Cela soulage les symptômes encourus, la sécheresse des muqueuses et renforce la masse musculaire. 

Comme tout traitement médicamenteux, il peut comporter quelques risques. Il est donc à prendre avec précaution et sous la tutelle de votre médecin gynécologue. 

Célébrer la ménopause ! 

Beaucoup de femmes appréhendent cette étape comme un signe de défaillance de leur corps, souvent associé au vieillissement. Bien vivre sa ménopause, c’est avant tout accepter le changement et le considérer comme une étape importante dans notre vie de femme. Il faut tenter de la vivre avec bienveillance pour son corps et son esprit.  Si ce bouleversement provoque un certain mal-être psychologique, il est important d’en parler autour de soi, à des amies qui vivent la même chose ou de contacter un thérapeute.  

Dans son ouvrage “La fabrique de la ménopause”, Cécile Charlap affirme que malgré les symptômes physiques,  l’image de la ménopause s’est aussi créée par la construction sociale occidentale. Ce qui n’est pas toujours le cas dans certains pays : “Chez les Beti, au Cameroun, être ménopausée permet d'accéder à des fonctions de pouvoir ; chez les Baruya, en Nouvelle-Guinée, cela confère une liberté de parole ; chez les Indiens Piegan, au Canada, les femmes acquièrent le droit, comme les hommes, de mener leurs propres affaires, d'organiser des danses et de participer aux jugements… Dans ces sociétés, la ménopause apporte un accroissement des possibles.”  

Comme la puberté, la ménopause y est vue comme une renaissance spirituelle qui offre une sagesse de l’âme et de l’esprit.  Pour bien vivre sa ménopause, il est important de ne pas voir cette période comme “la fin de tout”, mais plutôt comme le début d’une nouvelle étape. À nous de changer notre regard sur la ménopause et voir les choses autrement. 

Par exemple, si nous avons eu des enfants, ils sont désormais plus grands et nous avons plus de temps pour nous. Que souhaitons nous accomplir dans cette nouvelle étape de vie ? Des voyages ? Passer le permis moto ? Prendre des cours de danse ? Se lancer dans un nouveau projet ?  Les options sont illimitées !  Accueillons ce moment avec bienveillance et réapproprions-nous nos corps !