Les règles irrégulières

Cela nous est déjà toutes arrivé : un retard de règles et c’est la panique ! Serais-je tombée enceinte ? Aurais-je un problème de santé ? L’inquiétude peut être d’autant plus importante pour celles habituées à être réglées comme du papier à musique. Tandis que pour d’autres, les règles irrégulières sont monnaie courante. Mais pourquoi nos règles ont du retard ? Quelles sont les causes des règles irrégulières ? 



À quel moment pouvons-nous parler de “règles irrégulières”  ? 


Les irrégularités menstruelles sont une modification de la durée du cycle, du nombre de jours de saignement ou de la quantité de sang menstruel évacué. 

En moyenne, la durée d’un cycle est de 28 jours. Les saignements menstruels sont considérés comme irréguliers lorsqu’ils durent plus de 8 jours ou surviennent plus fréquemment que tous les 21 jours. Des règles manquées, précoces ou tardives sont considérées comme un cycle irrégulier. 


Afin de déterminer si votre cycle est irrégulier ou non, comptez le nombre de jours qui sépare le dernier jour de vos précédentes règles du premier jour des suivantes. Il est intéressant de répéter cette opération pendant au moins trois mois pour constater des irrégularités d’un mois à l’autre. Si vos règles durent habituellement 5 jours mais s’étalent une fois sur 8 jours, vos règles sont irrégulières. 



Quelles sont les causes de règles irrégulières ? 


En cas de cycle irrégulier, pas de panique ! Cela est courant chez de nombreuses femmes et n’indique pas nécessairement un problème pathologique ou une grossesse. 


  • Lorsque le cycle menstruel est encore jeune

Lors de la puberté, le cycle menstruel est le plus irrégulier. Les premières règles peuvent être irrégulières pendant un à trois ans. Le système hormonal et reproducteur de la jeune femme est encore jeune. Plusieurs mois peuvent même séparer les premiers saignements mais c’est tout à fait normal. 


  • Une activité physique trop intense

Enchaîner des entraînements sportifs d’intensité élevé peut stresser votre organisme à tel point qu’il peut demander à votre cerveau de ne plus envoyer les hormones de fertilité. Il ne faut pas s'inquiéter : votre cycle retrouvera sa régularité lorsque vous réduirez les entraînements. Néanmoins, si vos saignements ne revenaient pas, n’hésitez pas à consulter un gynécologue car vous pourriez souffrir d’aménorrhée. 


  • Le stress ou un changement dans votre quotidien

Une épreuve psychologique importante (deuil, séparation, perte d’emploi) peut perturber votre cycle.  Un stress chronique ou une forte anxiété ponctuelle peuvent entraîner une irrégularité dans votre cycle. Le manque de sommeil peut également favoriser un dérèglement hormonal. Le décalage horaire peut lui aussi provoquer quelques bouleversements. 



  • Les traitements hormonaux peuvent bouleverser votre cycle menstruel 

Les contraceptions hormonales et les DUI ou stérilets peuvent provoquer des saignements irréguliers. Sous pilule, on constatera l’apparition de petites pertes (“spotting”) entre les règles et des règles plus légères. 

Le stérilet a contrario provoque des règles beaucoup plus abondantes. 


  • L’allaitement 

Après un accouchement, les règles reviennent rapidement, au bout de quelques semaines, si la maman n'allaite pas. Si la mère allaite son enfant en revanche, les règles sont retardées. La prolactine, hormone responsable de la production de lait maternel, bloque la diffusion des hormones reproductives. 


  • La périménopause ou préménopause

C’est la phase de transition d’une femme qui entre en ménopause. Elle se situe généralement vers 40 ans, mais peut survenir plus tôt. 

Les symptômes durent entre 4 à 8 ans et commencent par le dérèglement de votre cycle menstruel . La fluctuation du niveau d'œstrogènes allonge ou raccourcit vos saignements. 



À quel moment faut-il consulter un gynécologue pour ses règles irrégulières ? 


Les règles irrégulières sont tout à fait normales si vous traversez un bouleversement hormonal ou psychologique. 

Si les règles irrégulières deviennent chroniques et que d’autres troubles se manifestent, il faut immédiatement consulter un gynécologue. 


Différentes pathologies peuvent être en cause dans le dérèglement de votre cycle telles que : 


  • le syndrome des ovaires micropolykystiques : une maladie due à des problèmes endocriniens. Elle est suivie par d’autres symptômes comme l’hyperpilosité ou l’acnée. 

  • L’endométriose peut également provoquer des règles irrégulières et très douloureuses. 

  • Un trouble de la thyroïde, régulateur d’hormones dans le corps. Des cycles irréguliers peuvent être causés par une hyperthyroïdie ou hypothyroïdie. 


Mais ne vous alarmez pas : quelques règles irrégulières par an ne sont généralement pas très graves.

N’hésitez pas à procéder à un test de grossesse en cas de doute.

Si le test est négatif et que les irrégularités sont trop fréquentes : n’hésitez pas à consulter votre gynécologue ou votre sage-femme. :-)