Précarité menstruelle : quand les femmes n'ont pas accès aux tampons, serviettes, protège-slips, cups.

Blooming est partenaire de l'association Règles Élémentaires. 

Découvrez cette association qui oeuvre, depuis bientôt, quatre ans contre la précarité menstruelle*.

Et pourquoi ne pas vous engager pour soutenir les femmes et les filles en situation de précarité menstruelle en organisant, vous aussi, des collectes. :-)

Interview d'Audrey Ladon, directrice de l'Association Règles Elementaires.

Quelle est la mission de Règles Elémentaires? 

L’association a une double mission.

La première, collecter des produits d’hygiène intime (i.e tampons, serviettes, protège-slips) à destination des femmes en situation de précarité.

La deuxième, sensibiliser le grand public au tabou des règles.

Combien de femmes sont touchées par la précarité menstruelle en France ?

On observe qu’il y a 1.7 million de femmes qui manqueraient de protections hygiéniques en France.
Nous, on s’adresse à toutes les femmes en situation de précarité. Qu'elles soient sans abris, mal logées, travailleuses ou étudiantes pauvres. Mais aussi toutes les personnes qui sont dans les centres pénitenciers ou des hôpitaux et qui n’ont pas la possibilité de pouvoir utiliser des protections d’hygiène intime dans de bonnes conditions.

Où trouver des points de collectes ?

On est présent dans six antennes locales : Paris Lyon Marseille Bordeaux Strasbourg, bientôt en Belgique et en Suisse.
On agit localement et les dons collectés dans votre ville, sont redistribués dans votre ville.

Qui peut collecter ?
Tout le monde peut organiser une collecte, que vous soyez jeune retraité.ée, ou que vous travaillez chez vous, dans une entreprise ou une municipalité…

Voici notre super boîte à dons. Vous recevrez cette jolie boîte et cette affiche, qui vous donne les spécificités des produits que l’on collecte.
Et vous les mettez tout simplement dans la boîte.
Quand c’est terminé, Règles élémentaires vient récupérer les dons pour les redistribuer à des centres médicaux sociaux.

Qui sont vos partenaires ?

Pour vous donner quelques exemples c’est la Croix Rouge, Emmaüs Solidarité, le Samu Social, et bien d’autres. Mais aussi de petites structures, des épiceries solidaires ou des foyers d’hébergements.
Nous distribuons les produits auprès des structures qui se chargent, elles, de les redistribuer aux femmes en situation de précarité.
On ne veut pas démultiplier les points de contact, et cela nous tenait à cœur de travailler main dans la main avec ces partenaires.

Règles Elémentaires en quelques chiffres?

Aujourd'hui on a distribué plus d’1 million de protections hygiéniques.
Nous avons plus de 50 000 bénéficiaires,  plus d’une centaine de partenaires et nous avons organisé plus de 500 collectes de protections hygiéniques dans toute la France.

On a besoin que toutes et tous s’engagent pour endiguer le phénomène de la précarité menstruelle :-)

Comment participer à la lutte contre la précarité menstruelle?

1) En organisant une collecte
Retrouvez toutes les informations nécessaires pour organiser une collecte ou faire des dons sur https://www.regleselementaires.com/

2) En soutenant les actions de Règles Elémentaires par un don

Vous pouvez également faire un don à destination de Règles Elémentaires sur le site Hello Asso.

3) En parlant de Règles Elémentaires a votre entourage.

________________________

* Définition de la précarité menstruelle

"La précarité menstruelle est la difficulté ou manque d'accès des personnes qui ont leurs règles -femmes et transgenres - aux protections hygiéniques par pauvreté.

Dans le monde, jusqu'à 500 millions de personnes vivent dans la précarité menstruelle. La précarité menstruelle a notamment pour origine le coût des produits hygiéniques jetables (tampons, serviettes, protège-slips), qui rend leur accès difficile et a pour principale conséquence l'exclusion des personnes réglées, dont le décrochage scolaire."

Sources de cette définition.

Article de Wikipedia sur la précarité menstruelle

« Month After Month: Period Poverty » [archive], 22 février 2019 (consulté le 20 mars 2018).

Anissa Boumediene, « Précarité menstruelle: Comment fait-on quand on n'a pas de quoi acheter serviettes et tampons? » [archive], sur 20 minutes, 28 septembre 2018 (consulté le 20 mars 2019).