Solutions pour se baigner pendant les règles

Les vacances au soleil sont enfin là ! Vous aviez tout prévu, sauf cette tache rougeâtre sur votre maillot de bain. Comment se baigner avec ses règles ? Découvrez nos solutions pour vous sentir comme un 🐟 dans l'eau à la plage ou à la piscine, même pendant vos règles.

Nager pendant ses règles : halte aux idées reçues

Aller à la plage et risquer de se faire dévorer par un requin ? Prendre un bain avec son amoureux et se couvrir de honte parce que la mousse devient toute rouge ? Si ces scénarios catastrophes vous hantent, vous allez aimer ce qui suit.

Tout d'abord, remettons les pendules à l'heure et chassons les idées reçues. Oui, il est tout à fait possible de nager pendant ses règles. Bien sûr, nous avons – presque – toutes utilisé cette excuse à l'école, les mains sur le ventre en grimaçant de douleur, pour éviter le cours de natation.

Sauf que ! Se baigner avec ses règles n'accentue pas les douleurs menstruelles. C'est même l'inverse qui se produit ! Ce sport doux peut même soulager les crampes au ventre. Alors, délaissons un instant notre bouillotte sèche DIY et nos tisanes anti-règles douloureuses pour un grand plongeon 🏊♀️.

Attention, il est indispensable de porter une protection périodique pendant la baignade, car le sang ne s'arrête pas de couler dans l'eau. C'est vrai, le bassin ne va pas devenir rouge écarlate suite à votre passage. La pression de l'eau a pour effet d'empêcher le sang de sortir. En revanche, bonjour les fuites à la sortie du bassin 😳 !

Quelle protection hygiénique pour se baigner avec ses règles ?

Vous êtes une inconditionnelle des serviettes hygiéniques et/ou de la culotte menstruelle ? Porter une serviette lors de la baignade n'est bien sûr pas une option. Pour se baigner avec ses règles, il est nécessaire d'opter pour une protection périodique interne : tampon ou cup.

Un tampon 😱 ? Et le risque du choc toxique ? Vous pouvez éviter cette infection rare, mais grave, en respectant quelques règles d'hygiène simples comme bien se laver les mains avant et après chaque retrait et changer de protection périodique toutes les 4 à 6 h.

Se baigner avec ses règles en toute sérénité : les alternatives au tampon

Non malgré tout, le tampon, ce n'est pas pour vous ! La crainte permanente de la ficelle qui dépasse du maillot de bain, non merci. Contourner le souci en portant un short ? Oui, mais lors de la baignade, vous n'avez pas forcément envie de troquer votre maillot de bain une pièce échancré contre une combinaison short qui ferait fuir tous les prétendants à la ronde.

Allergiques au fil du tampon et adeptes du naturel, voici quelques solutions pour se baigner avec ses règles sans laisser un sillage rouge derrière soi :

  • Le maillot menstruel : c'est l'équivalent de la culotte menstruelle en coton… en version maillot de bain. Seul bémol : il convient uniquement en cas de flux menstruel léger. Mieux vaut tout de même le choisir dans une couleur sombre !
  • Le flux instinctif libre : certaines femmes sont capables de retenir le sang dans leur vagin jusqu'aux toilettes. Débutante s'abstenir, cela nécessite plusieurs mois d'entrainement !

Se baigner avec ses règles reste impensable pour vous ? Vous pouvez bien sûr consacrer votre journée à la plage aux bains de soleil, mais quelle frustration ! Pour éviter de passer vos vacances à ruminer sur le sable, planifiez-les en fonction de vos règles. Il existe des applications pour smartphone qui permettent de calculer son cycle menstruel.